Burkina-Routes-Accidents-Mesures

Burkina : Le Procureur général appelle à plus de fermeté face à la multiplication des accidents mortels

Ouagadougou, 13 juin 2019 (AIB)-Le Procureur général du Laurent Poda a recommandé mercredi, le respect strict et ferme de la règlementation en matière de circulation, dans un contexte marqué par la multiplication des accidents mortels impliquant les véhicules poids lourds. 

«L’actualité de ces derniers jours offre, en ce qui concerne la ville de Ouagadougou, le triste spectacle d’une série de morts due à des accidents de la circulation impliquant des véhicules dits «poids lourds» et des élèves des lycées et collèges notamment», lit-on dans une lettre adressée par le Procureur général  Laurent Poda au Procureur près le Tribunal de grande instance de Ouagadougou.

Selon M. Poda, «ces événements sont graves et interpellent la conscience collective de tous et particulièrement celle des autorités en droit et en devoir d’agir pour ramener les usagers de la route au respect strict et ferme de la règlementation en vigueur en matière de la circulation routière».

Devant la multiplication des accidents mortels impliquant des camions ‘’poids lourds’’ et des élèves notamment, le maire de Ouagadougou Armand Beouindé a réduit en début mai, l’accès de ces types de véhicules dans la ville pendant les heures de pointe.

Le maire a du cependant quelques jours plus tard, alléger les horaires, sous la pression des chauffeurs qui ont bloqué plusieurs artères pour se plaindre, d’après eux, de l’aspect très restrictif de l’arrêté.

Dans sa lettre, le Procureur général a demandé à son collaborateur «d’immobiliser systématiquement (avec mise en fourrière en cas de défaut d’assurance) les véhicules dont les pièces afférentes sont absentes et/ou non à jour, d’instruire les chefs d’unités de police judiciaire, notamment ceux en charge de constater des infractions du roulage, à une plus grande fermeté dans le cadre du contrôle des pièces afférentes à la conduite (permis de conduire, carte d’affiliation) et au véhicule concerné (carte grise, visite technique et assurance) en cas d’accident».

Agence d’information du Burkina

ad-rz/ata

Photo d’archive: burkina24

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here