Burkina-Sécurité-Police-Don

 

Alpha Barry invite les policiers à avoir confiance au président Kaboré pour la résolution de leurs difficultés

 

Ouagadougou, 10 juin 2019 (AIB)-Alors que la grogne se fait entendre à nouveau au sein de la police, le ministre des Affaires étrangères a invité lundi, les policiers à privilégier le dialogue et à avoir confiance au président du Faso Roch Kaboré pour la résolution de leurs difficultés.

 

«Les problèmes de la police sont les problèmes prioritaires pour la Nation. Donc je tenais à le dire à l’ensemble des policiers, ceux qui sont des élèves, ceux qui sont déjà en fonction, d’avoir confiance en leur ministre (Ousséni Comporé), au gouvernement, au président Kaboré, au Premier ministre (Christophe Dabiré). L’ensemble des problèmes vont trouver des solutions», a assuré lundi Alpha Barry.

 

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération s’exprimait à l’issue d’un don d’une centaine d’ouvrages, qu’il a fait à l’Académie de police de Ouagadougou.

 

  1. Barry a invité les policiers à privilégier le dialogue dans la recherche de solutions à leurs difficultés.

 

«La police incarne l’Etat et l’Etat c’est l’ordre forcement. C’est-à-dire que quand rien ne va, l’ordre doit rester au niveau des Forces de défense et de sécurité et nous devons tout faire en sorte que le Burkina Faso soit un exemple, en ce qui concerne les Forces de défense et de sécurité», a-t- il expliqué.

 

En rappel, depuis le 5 juin, des agents réclament à nouveau, du matériel adéquat de travail, l’effectivité de l’incidence financière à travers la correction des indices et des indemnités et la transparence dans la gestion des fonds issus des contrats avec des structures.

 

Selon Alpha Barry, les problèmes que vivent les policiers sont énormes et ne peuvent pas être réglés en seul jour, mais l’essentiel est qu’il y ait un engagement de la part du gouvernement.

 

De son avis, ce n’est pas un manque de volonté de la part du gouvernement, mais c’est parfois une question de compréhension d’un passage, ou d’harmonie avec d’autres textes.

Agence d’Information du Burkina

adi/ata

Photos: DCPM Affaires étrangères.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here