Burkina-Société

 Burkina : une association catholique d’aide à la jeune fille fête ses vingt ans

Ouagadougou, (AIB)-L’association catholique pour le développement socio-économique (ACDS) a célébré le samedi 18 mai 2019, ses vingt ans d’existence par des journées portes ouvertes(JPO), en vue de dévoiler  au public, les différentes actions  réalisées au profit de la jeune fille et de la femme.

Selon la présidente fondatrice de l’ACDS, Régine Zombra, les  journée portes ouvertes qui marquent les vingt ans d’existence de  sa structure ont pour objectif de décliner  les misions, les objectifs et les activités de l’association.

D’après elle, le thème placé sous le thème «Leadership au féminin et gouvernance», constitue un moment d’introspection sur la vie de l’ACDS.

La présidente fondatrice a en effet signalé que  cette célébration a été possible grâce à l’accompagnement de son partenaire, Africain Women’s Developpment Fund (AWDF).

Elle a  souligné que ce vingtième anniversaire  ponctué par des discours, des prestations musicales, des sketchs, des poèmes et d’une projection de film, a  été également un cadre  d’échanges, de réflexions  et de promotion de la gent féminine au Burkina Faso.

De son avis, l’ACDS veut améliorer la vie des familles à travers ses activités de tricotage, de tissage, de broderie,  d’éducation et de microcrédits, etc.

Mme  Zombra a aussi  précisé que ce rendez-vous  consiste à faire une halte sur le bilan des actions menées pendant les 20 ans d’existence et d’envisager des perspectives pour un meilleur devenir des femmes.

La présidente fondatrice de l’association a par ailleurs  affirmé que, «les mères de l’humanité» sont les plus vulnérables de la société et il faut, pour ce fait, les aider à s’épanouir.

Saisissant l’opportunité, elle a annoncé  le projet de la confection de 1000 sacs d’écoles par les filles de sa structure et a exhorté la population de  Ouagadougou  à les payer pour doter les élèves démunis des villes et des campagnes

A l’en croire, cette initiative vise à rendre autonome l’association pour la réalisation de ses activités et d’apporter un soutien aux futures bâtisseuses de demain que sont les filles.

«Aider nous à réussir  ce projet, car à travers ce que nous disons, ce sont elles qui vont confectionner les sacs et nous allons mettre un pourcentage sur ces sacs pour leur accompagner à leur sortie du centre», a-t-elle laissé entendre.

Le représentant du maire de la commune de Ouagadougou, parrain de ces JPO, Marcellin Garba s’est réjoui du partenariat entre l’ACDS et AWDF qui a permis, pendant un an, la formation des membres du bureau et de 30 femmes en leadership et gouvernance.

M. Garba a précisé que cette démarche de l’ACDS, renforce les capacités des femmes en finances, en comptabilité, en logiciels, en gestion administrative et a signalé que l’association joue un rôle capital de développement personnel des femmes et des jeunes et partant du développement économique et social  au Burkina Faso.

«Je peux le dire sans me tromper que l’ACDS aide à améliorer la vie des familles», a-t-il soutenu. Le représentant du maire a aussi invité la structure à mener des actions de salubrité pour la propreté de la ville de  Ouagadougou.

A cette rencontre, trois filles en fin de formation ont reçu chacune une machine à coudre, d’une valeur de plus de 65 000FCFA et des microcrédits ont été octroyés à des femmes allant de 100 000 à 125 000FCFA pour leurs activités génératrices de revenus.

Créée en mai 1999, l’ACDS travaille au bien-être de «l’autre moitié du ciel» est soutenue dans ses actions par des partenaires techniques et financiers qui sont entre autres MUJERES Burkina et Bordeaux partage.

Nida OUEDRAOGO

Agence d’Information du Burkina

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here