Burkina Faso-Société-Interpellation

Déclassement forêt de Kua: Une association appelle la population de Bobo-Dioulasso à la retenue

Ouagadougou, 30 mai 2019, (AIB)- L’Association pour le développement de la région des Hauts-Bassins (AD-HB) a appelé jeudi, les Bobolais à la retenue sur le projet de construction du Centre hospitalier universitaire, par la République populaire de Chine dans la forêt de Kua à Bobo Dioulasso et qui divise l’opinion nationale depuis un certain temps.

«Nous invitons la population de Bobo Dioulasso à la  retenue face à la situation sociale tendue qui nous divise. Nous disons aux OSC d’attendre les résultats des études d’impact environnemental et social commanditées par le gouvernement avant toute action», a affirmé le président du bureau exécutif de l’AD-HB, Michel Soungala Sanou.

M. Sanou qui s’exprimait jeudi à Ouagadougou, à l’occasion d’une conférence de presse, a demandé aux autorités coutumières et religieuses d’être à l’écoute de son association et d’inviter tous les fils et toutes les filles du Burkina à Bobo-Dioulasso à rester calmes en évitant toute confrontation inutile.

En rappel, l’opinion nationale burkinabé est divisée à propos du déclassement partiel (16 ha) de la forêt de Kua (351 ha) pour construire un hôpital financé par la Chine.

«Nous remercions nos frères et sœurs de notre patrie, de savoir raison garder en ne politisant pas ce projet social de haute facture qui bénéficiera à ne pas douter à tout un chacun», a- t-il confié.

Le président de l’Association pour le développement de la Région des Hauts-Bassins a, par ailleurs, remercié les autorités burkinabé pour le choix de Bobo-Dioulasso pour ce grand hôpital de référence et exhorte le gouvernement à apporter son soutien nécessaire  aux techniciens chinois qui vont travailler durant plusieurs mois sur le site retenu.

L’AD-HB félicite également la Chine pour son don d’une valeur « inestimable » car selon elle, la santé n’a pas de prix.

D’après Michel Soungala Sanou,  l’importance d’une telle infrastructure n’est plus à démontrer et par conséquent affiche sa détermination à voir le projet de l’hôpital se réaliser à Bobo-Dioulasso.

«Concernant le site d’implantation choisi dans la forêt classée de Kua, le bureau exécutif observe la prudence et estime que les résultats de l’étude d’impact environnement et social détermineront notre position», a-t-il  précisé.

Il a  expliqué que le premier site retenu appartenait à la Chine Taïwan et ce qui ne convenait à la Chine de Pékin  et que  les différents  sites concernés  étaient ceux de  Borodougou, Belle ville, Leguema, Banakeledaga et Kua dans la forêt classée.

A l’en croire, les chinois ont cependant montré leur disponibilité pour tout site choisi par le gouvernement  et a signalé  que les différents sites ayant fait l’objet de prospection demeurent des sites potentiels.

M. Sanou a, enfin, conclu que son association en concertation avec toutes les parties prenantes, se donnera les moyens pour que les intérêts des populations soient sauvegardés au plan social, environnemental, économique, sanitaire et sécuritaire.

Agence d’Information du Burkina

NO/ak

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here