Burkina- Administration-Frontières-Gestion

Burkina : Le Conseil des frontières assez satisfait de l’allocation budgétaire de 2019

Ouagadougou, 28 mai 2019 (AIB) – Le Conseil des frontières s’est réjoui mardi, de l’allocation budgétaire «assez satisfaisante» dont il a bénéficié en 2019, pour couvrir ses importants dossiers.

«Sur l’ensemble des neufs recommandations qui ont été formulées le 21 septembre 2018, nous avons enregistré une avancée significative sur la majorité. Au niveau des allocations budgétaires, 2019 a été très favorable pour le secrétariat permanent de la commission nationale des frontières», a déclaré mardi, la secrétaire permanent de la commission nationale des frontières Léontine Zagré, lors de la première session ordinaire du conseil des frontières de l’année 2019.

A en croire Mme Zagré, cette allocation octroyée par le gouvernement est «assez satisfaisante» et pourra permettre «de couvrir l’ensemble des dossiers».

Selon Léontine Zagré, «le point focal (l’objectif) de cette rencontre, est d’apprécier le niveau d’exécution des référentiels de gestion de nos frontières, l’état de mise en œuvre des recommandations formulées en 2018 et ensuite donner des orientations pour la gestion des frontières en 2019».

Le Premier ministre Christophe Marie Joseph Dabiré a indiqué que le Burkina Faso et le Bénin vont confier leur différend territorial à la Cour pénale internationale (CPI).

«Il y a effectivement un comité d’experts, composé d’un comité pluridisciplinaire qui a été mis en place et qui travaille à mobiliser la documentation nécessaire pour faciliter la défense des prétentions du Burkina Faso», a précisé Léontine Zagré.

Agence d’information du Burkina

AD/ata/ak

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here