Burkina-Société-Environnement

Hôpital de Bobo: le choix de Kua semble obéir à des ‘’caprices’’ (Balai Citoyen)

Ouagadougou, le 23 mai 2019 (AIB)-Le choix de déclasser partiellement la forêt classée de Kua pour construire un hôpital de référence à Bobo Dioulasso, semble obéir  aux ‘’caprices d’un bailleur de fond’’, a affirmé jeudi, le Balai Citoyen (société civile)

«Le Balai citoyen constate que pour le gouvernement, on peut couper un arbre pour autant que l’on ait une raison. Ici, la raison semble être les caprices d’un bailleur de fond», a dénoncé le co-fondateur de Balai citoyen, Serge Bambara dit Smokey, face des journalistes, jeudi matin.

On rappelle qu’une partie de l’opinion publique est actuellement révoltée contre la décision gouvernementale,  de déclasser partiellement (16ha) la forêt classée de Kua (351 ha) pour construire un hôpital de référence à Bobo-Dioulasso, sur financement chinois.

Selon M. Bambara, le déclassement de cette forêt est un très mauvais signal en matière de sauvegarde de l’environnement.

A en croire Smockey, plusieurs sites dont un terrain à Borodougou non loin de la forêt de Kua ont été proposés, «mais le gouvernement est comme hypnotisé par les partenaires chinois et persiste à vouloir attenter à l’intégralité d’une forêt classée depuis 1936».

«C’est pourquoi le Balai citoyen s’oppose et s’opposera énergiquement aux côtés de toutes les forces déjà mobilisées contre cette aventure sans avenir», a martelé Serge Bambara dit Smockey.

Notons que ce jeudi matin, des agents des Hauts-et-Forêts, en colère, ont déterré dans la forêt de Kua, les bornes limitant le futur hôpital et planté des arbres à leurs places.

Agence d’information du Burkina

ad/ata

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here