Burkina : le gouvernement déploie des mesures pédagogiques pour les élèves affectées par l’insécurité

Ouagadougou, 23 mai 2019 (AIB)-Le ministre en charge de l’éducation nationale Stanislas Ouaro a annoncé jeudi, une série de mesures pédagogiques, visant à prendre en charge quelques 326 152 élèves privés d’école, à cause de l’insécurité.

Comme conséquence à la situation sécuritaire, à la date du 17 mai 2019, ce sont  «326 152 élèves (qui) sont affectés (…). De même, 9042 enseignants seraient hors des classes» de l’avis du ministre Stanislas Ouaro.

Le Burkina Faso connait une situation sécuritaire difficile particulièrement à l’Est, au Sahel et au Nord depuis avril 2015.

Avec «la situation (des établissements fermés) qui prévaut (…). On observe une baisse de 1254 candidats au Sahel, 1154 au Nord et 1122 à l’Est (pour l’examen du Brevet d’Etudes du Premier Cycle : BEPC)»,  a expliqué le ministre Stanislas Ouaro.

Par rapport au Certificat d’Etudes Primaires (CEP), «on enregistre une baisse de 1031 candidats par rapport au nombre d’inscrits en 2018 (dans la région de l’Est)» a-t-il affirmé.

Face à la situation des écoles fermées,  le Pr Stanislas Ouaro a rappelé que le gouvernement a élaboré une stratégie de scolarisation des élèves des zones à forts défis sécuritaires.

«Les principaux axes (de la stratégie) sont l’évaluation rapide des besoins des structures éducatives ouvertes, le réaménagement des programmes d’enseignement en fonction des publics cibles et des nécessités de rattrapage des retards constatés sur le terrain» a-t-il cité.

A cela, il a ajouté «le réaménagement du calendrier scolaire, la mise en œuvre des actions de sensibilisation des communautés, la réinscription des élèves déplacés dans les structures éducatives hôtes».

Concernant les élèves en classe d’examens dont l’année scolaire a été fortement perturbés, une session spéciale d’examen sera organisée à leur endroit, a-t-il rassuré.

Cette année, le calendrier du déroulement des examens de la session de 2019 va du 6 au 20 juin prochain pour les épreuves écrites.

Le BEPC, le Brevet d’études professionnelles (BEP) et le Certificat d’aptitude professionnelle (CAP) commencent le 6 juin et le CEP est prévu pour le 11 juin 2019.

L’épreuve d’Education physique et sportive du BEPC, du BEP et du CAP s’est lui déroulée du 6 au 20 mai dernier.

«Nous avons enregistré 419 260 inscrits (au CEP) soit 29 751 candidats en plus par rapport à la session de 2018 avec un taux d’accroissement de 7,6%» a déclaré le ministre Stanislas Ouaro.

Concernant le BEPC 2019, ce sont «304 096 candidats inscrits (…) contre 314 387 à la session de 2018, soit une régression de 3, 27%» a-t-il relevé.

Quant au BEP et au CAP, ils sont «12 028 candidats contre 11 307 à la session de 2018 (à competir) soit un taux d’accroissement de 6,38%» a également noté le ministre.

Le budget de la session 2019 des examens de fin d’années est de 14 536 685 184 FCFA  contre 14 475 738 055 FCFA l’année dernière.

Agence d’Information du Burkina

wis/ata

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here