Burkina Faso-Education-Humeur-Levée

Burkina: les syndicats de l’éducation lèvent leur mot d’ordre de boycott

Ouagadougou, 22 mai 2019 (AIB) – La Coordination nationale des syndicats de l’éducation (CNSE), dans une lettre circulaire parvenue à l’AIB mercredi après-midi, annonce la levée de son mot d’ordre de boycott des activités pédagogiques à compter de demain, jeudi 23 mai 2019.

La correspondance datée du 22 mai et signée du coordonnateur de la CNSE, Bonaventure Belem, précise que  la levée du mot d’ordre de boycott d’activités pédagogiques et administratives prend effet à partir de ce jeudi 23 mai à 00 h.

La lettre circulaire rappelle  que la CNSE avait initié le 26 avril 2019 ces mouvements de boycott «en vue de contraindre le gouvernement à prendre des mesures pour une application effective et correcte du protocole d’accord de janvier 2018».

Selon le texte parvenu à l’AIB, ces actions de lutte ont permis la mise en place de commissions de correction des indemnités de logement et spécifiques avec des résultats appréciables pour la fin du mois de mai 2019.

Le même document renseigne que l’autre avancée est l’opération de traitement, de constatation financière de la bonification d’échelon et partant des avancements de 2017 ayant donné des niveaux de correction en nette évolution pour la fin de mai 2019.

Sans oublier les points comme la finalisation de la rédaction du statut valorisant, la définition du trousseau pédagogique, la communication d’éléments d’avancée sur le dossier des personnels des ex-garderies populaires, etc.

«Après analyse des dispositions prises sur ces question, la coordination a décidé de la levée du mot d’ordre dans tous ses aspects pour compter du jeudi 23 mai 2019 à 00h», note la lettre.

Par conséquent, la CNSE appelle ses militants à «prendre des dispositions pour une reprise effective de l’ensemble des activités pédagogiques et administratives sur tout le territoire national».

A Ouagadougou, la structure compte tenir une Assemblée générale vendredi prochain dans l’après-midi, pour présenter le point des avancées.

Joint au téléphone, le Directeur de la communication et de la presse ministérielle (DCPM) du département en charge de l’éducation a confirmé l’information, avant d’ajouter que le sujet sera abordé ce jeudi, au cours d’un point de presse du gouvernement à Ouagadougou.

Agence d’information du Burkina

AK/ata

Photo d’archives juste pour illustration

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here