Lutte contre la cataracte : «Ouagadougou lumières»  améliore la vue  à une centaine de patients à Yako

Yako, (AIB) – Le « Lions club Ouagadougou lumières » a financièrement soutenu des malades de la cataracte à Yako pour qu’ils recouvrent la vue. 370 patients ont été dépistés pour 100 cas opérables. Les donateurs ont effectué le déplacement de Yako le dimanche 5 mai pour encourager l’équipe médicale et les patients.

« Ouagadougou lumières » fait œuvre utile en permettant à des gens qui avaient perdu tout espoir de faire usage de leurs yeux, de voir à nouveau.

Selon le chef des opérations, le Dr. Paté Sankara, médecin ophtalmologiste, chef de service du centre national de lutte contre la cécité à Ouagadougou, l’activité a démarré depuis le 27 avril pour se terminer le 6 mai.

« Nous avons  soutenu Le Lions club Ouagadougou Lumières dans le cadre de son partenariat avec des Lions clubs du Danemark  pour faire 100 opérations de cataracte au niveau du CMA de Yako», a-t-il dit.

Dr. Sankara explique que « nous avons donc mobilisé deux d’équipes. Une équipe qui était  à Yako  du 27 avril au 3 mai pour le dépistage (consultations). On a réalisé 350 à 370 consultations parmi lesquelles, on a détecté près de 90 cataractes dont 85 opérables et les derniers seront opérés aujourd’hui (le 5 mai : ndlr) ».

Il rassure que plus de 80% de l’objectif sera atteint. « De l’avis des malades qu’on a opéré, le taux de satisfaction est merveilleux. C’est au-delà de 95% de taux de satisfaction », confirme-t-il.

Hamado Dianda un patient, ne dit pas le contraire lorsqu’il mentionne que « s’il fallait qu’on sorte l’argent de notre poche pour nous soigner, cela allait être difficile. Cette maladie faisait souffrir les populations ici. Dieu merci il y a ce soutien du Lions club Ouagadougou Lumières. Nous ne saurons les remercier. Que Dieu les accompagne dans leurs actions ».

Selon l’ophtalmologue Sankara, « chacun des malades qu’on opère, en plus de la paire de lunette, a au moins trois produits : un antibiotique et deux collyres. On l’opère et il a un traitement de deux, trois à quatre semaines ».

A entendre le chef de service du centre national de lutte contre la cécité à Ouagadougou, Dr. Sankara, une intervention de cataracte coûte autour de 75 000FCFA dans les formations sanitaires publiques,

«Mais à cette activité de Ouagadougou Lumières, on n’a pas pris 5F à personne, sauf au niveau des lunettes  que chacun a payé de sa poche pour la paire parce qu’on les a eu tard et on était obligé d’en commander ».

Selon le président du Lions club Ouagadougou Lumières pour l’année 2018-2019 Arouna Remi Toguyéni, « le Lions club c’est servir. C’est ça notre leitmotiv. Chaque année nous faisons plusieurs œuvres et l’une de nos œuvres majeures, c’est une opération de cataracte. Nous sommes en partenariat avec les Lions club danois qui nous accompagnent dans cette œuvre majeure ».

Le bilan financier pour cette activité n’est toujours pas bouclé. Après  ces opérations, l’équipe médicale repartira à Yako (1er juin) pour faire un contrôle afin de renouveler certaines ordonnances.

L’année dernière à Boussé « Ouagadougou Lumières » a également réalisé le même soutien  pour une centaine de patients. Plusieurs autres activités sociales sont à mettre à l’actif de cette association de bienfaisance.

« Les prochains jours nous avons un CSPS à la périphérie de Ouagadougou que nous devons réfectionner. C’est une autre œuvre d’ampleur pour laquelle nous sommes associés à une société. D’autres œuvres ont déjà été réalisées : une campagne de dépistages du cancer du sein et du col de l’utérus réalisée à l’Université de Ouagadougou, un arbre de Noël  organisée au profit de la pédiatrie du CHU Yalgado etc. », a souligné M. Toguyéni.

Le Lions club Ouagadougou lumière est le 3e club du Burkina, fondé par l’ambassadeur Filippe Savadogo et d’autres membres, le 18 mars 1995.
Agence d’information du Burkina (AIB)
as/ata

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here