Burkina-Elections-Réformes

Burkina : ‘’Les élections de 2020 vont se tenir dans un contexte particulier’’ (CENI)

Ouagadougou, 17 mai 2019, (AIB)-Le président de la Commission électorale nationale indépendante(CENI), Newton Ahmed Barry a indiqué vendredi, que «les élections de 2020 vont se tenir dans un contexte particulier», au regard de la situation sécuritaire, des fractures politiques et de la prise en compte du vote de la diaspora.

«Malgré les acquis certains, malgré la confiance des partenaires, les élections de 2020 vont se tenir dans un contexte particulier», a indiqué vendredi le président de la Commission électorale nationale indépendante(CENI), Newton Ahmed Barry.

Newton Ahmed Barry, a en effet, signalé que le Burkina Faso vit une situation sécuritaire difficile (attaques terroristes), car selon lui, c’est la première fois que le pays des Hommes intègres fait face à une telle situation.

Le président de la CENI s’exprimait vendredi à Ouagadougou, à l’occasion d’une séance de travail avec des partenaires, sur la tenue des élections de 2020 au Burkina Faso.

Il a indiqué aussi  que la cohésion sociale mise en mal et le déplacement des populations, liés aux conflits intercommunautaires (Yirgou, Arbinda, Zoanga), peuvent impacter les futures échéances électorales.

M. Barry a fait remarquer également que le contexte politique actuel est plus fragmenté qu’en 2015, avec un certain nombre de crispations au sein de la classe politique burkinabè.

Il a par ailleurs expliqué que c’est la première fois que la diaspora burkinabé participera aux votes et que la particularité de cet électorat, est que 50%  de cette diaspora se trouve dans un seul pays, la Côte d’Ivoire.

Notons qu’au cours de la rencontre, que désormais les électeurs burkinabè voteront avec la carte d’identité ou le passeport et que les cartes d’électeurs ne seront plus nécessaires.

Agence d’Information du Burkina            

adi-ad/no/ata/ak

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here