Burkina-politique-opposition-dialogue

Burkina/Dialogue politique : le président du Faso accepte le principe d’un «comité préparatoire»

Ouagadougou, 14 mai 2019 (AIB) – Le président du Faso Roch Kaboré a accepté le principe de la mise en place d’un  «comité préparatoire» sur le futur dialogue politique, répondant ainsi à l’une des exigences de l’opposition politique, a annoncé mardi le président de l’Espoir  Jean-Hubert Bazié.

«Par lettre datée du 8 mai 2019, le président du Faso (Roch Kaboré) a accepté le principe d’un comité préparatoire», a signifié mardi Jean-Hubert Bazié, président du parti Espoir, lors de l’hebdomadaire point de presse de l’opposition politique.

Il a précisé que le comité sera présidé par le ministre en charge de l’Administration territoriale avec quatre membres repartis paritairement entre l’opposition politique et la majorité présidentielle.

Lors la conférence de presse du 25 avril 2019, le Chef de file de l’opposition politique (CFOP) Zéphirin Diabré avait refusé toute participation au dialogue  politique initié par le président du Faso si certains points ne sont pas pris en compte au préalable.

Selon M. Bazié, le premier est relatif au cadre réglementaire de ce dialogue : «Une rencontre aussi importante, en pleine crise, doit être encadrée par un texte» et le deuxième, aux modalités de mise en œuvre et de suivi des décisions qui seront issues de ce dialogue.

Jean-Hubert Bazié a assuré que «le CFOP a transmis la liste de ses représentants au ministre d’Etat», et qui aura pour mission «de proposer une feuille de route pour le dialogue».

En rappel, le dialogue entre le président du Faso Roch Kaboré et la classe politique sur les grandes questions de la vie de la Nation, initialement prévu le 28 avril 2019, n’ a pas encore eu lieu.

Agence d’information du Burkina

ADI/ata/ak

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here