Burkina- Coopération

Secrétariat Zone de libre-échange en Afrique : Le Ghana sollicite le soutien du Burkina

Ouagadougou, 10 mai 2019(AIB)-Le Ghana a sollicité vendredi le soutien du Burkina Faso pour abriter le siège du secrétariat de la zone de libre-échange continental, un futur marché de près de 200 millions de consommateurs et de chiffre d’affaires annuel de trois milliards de dollars.

«J’ai  été envoyé spécialement par son excellence le président du Ghana pour délivrer un message et ce message porte sur la zone continentale de libre-échange. Comme vous le savez en 2011, les ministres du commerce africain se sont réunis au Ghana et ils ont jeté les idées pour la mise en place de la zone», a indiqué le ministre ghanéen chargé du développement des chemins de fer Joe Ghartey, vendredi, après un entretien avec le président du Faso Roch Kaboré.

L’émissaire a indiqué que son pays sollicite le soutien du Burkina Faso pour abriter le secrétariat de la zone, qui devrait selon lui, former un marché de 200 millions de consommateurs et de trois milliards de dollars de chiffre d’affaires annuel.

«Le Ghana a fait de l’unité son cheval de bataille parce qu’il pense que l’unité permet de réaliser le développement de l’Afrique. Le Ghana ne sera pas totalement indépendant sans que l’Afrique ne soit libérée et intégrée (économiquement)», a-t-il soutenu.

Selon lui, sur les 22 pays que compte cet espace de libre-échange, seulement 15 l’ont ratifié.

«Nous avons bien sûr acquis l’indépendance politique mais je me demande si nous avons réellement acquis l’indépendance économique. Et cette indépendance économique ne sera réalisée tant que tout le continent africain ne sera pas dans  une seule union», a ajouté Joe Ghartey.

Agence d’Information du Burkina

 no/ata

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here