Burkina Faso-Presse-Revue

La politique, choux gras des quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 6 mai 2019 (AIB) – Les quotidiens burkinabè de ce lundi commentent l’actualité nationale marquée essentiellement par des faits politiques, notamment, l’annonce de la candidature du constitutionnaliste Abdoulaye Soma pour la présidentielle de 2020.

Le quotidien à capitaux publics Sidwaya informe que le Pr Abdoulaye Soma a été investi, hier dimanche à Ouagadougou comme candidat à la prochaine présidentielle au Burkina Faso, par le «Soleil d’avenir » (Mouvement SA), une nouvelle formation politique présentée au public, au cours d’une conférence de presse.

C’est pour cela que L’Express du Faso, quotidien privé imprimé à Bobo-Dioulasso ‘2e capitale), titre : «Election présidentielle de 2020 : Abdoulaye Soma investi par le +Mouvement Soleil d’avenir+».

«Présidentielle 2020 : Levée du Soleil d’avenir pour un constitutionnaliste», affiche, pour sa part, le journal privé Aujourd’hui au Faso.

Pendant ce temps, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, fait observer que «Abdoulaye Soma rêve Kosyam (Présidence du Faso, Ndlr)».

Le journal rapporte que «l’ancien directeur de cabinet du médiateur du Faso portera la bannière du mouvement +Soleil d’avenir+, un parti dont la création officielle est intervenue seulement la veille (samedi 4 juin) au cours d’une Assemblée générale constitutive».

De son côté, Le Pays, autre quotidien privé, met en exergue les propos du désormais candidat qui déclare : «je veux conquérir la présidence du Faso».

Le même journal évoque l’Assemblée générale des femmes du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex-parti au pouvoir), tenue samedi dans la capitale burkinabè.

A ce sujet, Le Pays reprend à sa une, les propos du président du CDP, Eddie Komboïgo qui a déclaré lors de la rencontre ceci : «Notre parti cherche à reconquérir le pouvoir non pas pour se venger mais …».

Quant à Sidwaya, il souligne que pour la présidentielle de 2020, «les +amazones+ du CDP (sont) en ordre de bataille».

Le même confrère, toujours en politique, renseigne que l’exécutif burkinabè s’est réuni samedi dernier  à Ouagadougou, à la faveur d’un séminaire gouvernemental, «pour examiner le dossier portant sur la rationalisation du train de vie de l’Etat et la remise à plat des rémunérations des agents de la fonction publique».

Agence d’information du Burkina

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here