Burkina-Energie

Energies renouvelables : le Burkina Faso expérimente l’hybridation des bâtiments publics

Ouagadougou, 03 mai 2019 (AIB)-Le gouvernement burkinabè a donné le 30 avril 2019, son accord au secteur privé pour la mise en œuvre de la phase pilote du mécanisme d’hybridation des bâtiments publics, afin de réduire les factures électriques.

Le mécanisme d’hybridation des bâtiments publics débutera avec quatre édifices dont les ministères de l’Energie et du Commerce.

Il s’agira d’utiliser dans ces bâtisses pendant les heures de pointes,  des systèmes de production d’énergies renouvelables dont le solaire, afin de permettre à la Société nationale burkinabè d’électricité  (SONABEL) de se rediriger vers d’autres consommateurs.

«Le mécanisme d’hybridation permet entre autres, la réduction des charges et des coûts de fonctionnement liés aux factures d’électricité dans les bâtiments publics, la possibilité pour la SONABEL de réorienter sa production vers les gros consommateurs indispensables pour l’activité économique, la réduction de la subvention de l’Etat aux combustibles, la continuité du service public en cas de perturbations de la fourniture d’électricité», explique le gouvernement burkinabè.

Le Burkina Faso qui est confronté à une demande croissante de l’énergie, veut augmenter la part contributive des énergies renouvelables à au moins 30% d’ici à 2020.

Agence d’information du Burkina

ata/ak

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here