Burkina-Société-Logement-Crise

Burkina : une organisation appelle les quartiers précaires à résister «activement» aux déguerpissements massifs

Ouagadougou, 26 avril 2019 (AIB)-La Coalition des Associations pour la défense du  droit au logement (CADDL) a invité vendredi, les populations des zones non-loties à «une résistance active» contre leurs déguerpissements massifs au profit des sociétés immobilières.

«Nous appelons les populations des zones non-loties à la résistance active contre les déguerpissements au profit des sociétés immobilières dans tous les arrondissements de Ouagadougou et dans les communes rurales environnantes», a lancé le secrétaire général  de la Coalition des Associations pour la défense du  droit au logement (CADDL), Pama Nébié, vendredi, au cours d’une conférence de presse.

Pour ce faire, M. Nébié a invité les populations des quartiers non lotis à une marche de protestation en direction du Premier ministère, le jeudi 16 mai 2019.

«Face au mutisme du pouvoir et à sa détermination de jeter dans les rues des millions de femmes, d’hommes et d’enfants afin de libérer des espaces pour les sociétés immobilières, notre coalition s’en voudra de ne pas prendre position ni d’engager toutes les actions possibles pour ramener l’autorité à la raison et à la prise de décisions en faveur du peuple», a-t-il expliqué.

Le Burkina Faso a connu ces deux dernières décennies, de graves dysfonctionnements dans les lotissements qui ont amené les autorités à suspendre en 2015 les opérations.

En attendant les conclusions des commissions ad ’doc chargées de l’apurement du passif foncier, des sociétés immobilières s’octroient à Ouagadougou, des vastes terrains, rendant difficiles voire impossibles, d’éventuels futurs lotissements comme dans le passé.

Agence d’Information du Burkina

ad/ata/ak

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here