Burkina-Réduction-Energie

Burkina : Un comité de suivi promeut l’efficacité énergétique dans la construction et dans l’achat des appareils

Ouagadougou, le 25 avril 2019 (AIB)-L’UEMOA à travers le Comité national de tutelle et de suivi (CNTS) du Burkina Faso,  a affiché jeudi la nécessité d’inculquer l’efficacité énergétique dans la construction et l’achat des appareils, afin d’économiser au mieux l’énergie.

«Nos marchés sont inondés d’appareils de toutes sortes et peu efficaces en termes de consommation d’énergie. De même, nos modes de construction des bâtiments n’intègrent pas les normes de construction prenant en compte les exigences minimales d’efficacité énergétique dans les bâtiments», a expliqué le président du CNTS-Burkina, Dr. Abdoulaye Sérémé.

Dr. Abdoulaye Sérémé s’exprimait jeudi, à l’ouverture de l’atelier de lancement des activités du Comité national de tutelle et de suivi (CNTS) du Burkina Faso, un organe du «Programme UEMOA-OIF/EE d’efficacité énergétique».

Selon M. Sérémé, les systèmes énergétiques présentent de nombreuses difficultés qui freinent la compétitivité des entreprises, des industries et de l’économie nationale.

Pour lui, il faut réduire notamment la prépondérance de la biomasse qui détruit le couvert végétal et promouvoir les énergies renouvelables.

«L’ensemble des Etats membres de l’UEMOA a pris conscience de l’enjeu et la commission de l’UEMOA a conçu un Programme régional d’économie d’énergie (PREE) prévoyant la réalisation de plusieurs projets de maîtrise de la demande de l’énergie, notamment le projet d’étiquetage énergétique des appareils électroménagers et le projet de code d’efficacité énergétique dans les bâtiments neufs», a-t-il affirmé.

Pour lui, ces projets visent à réduire les pertes d’énergie.

«Il s’agira succinctement de donner une carte d’identité à chaque appareil de telle sorte que quand vous allez acheter l’appareil, que vous sachiez quelle est sa puissance, sa consommation.», a précisé le directeur de l’Energie et des Mines de l’UEMOA, Lassané Ouédraogo.

M. Ouédraogo a confié que des études effectuées sur la consommation d’énergie dans les trois plus grandes villes des Etats de l’espace UEMOA, ont révélé que les bâtiments occupent 60% de la part de la consommation d’énergie.

En rappel, le Comité national de tutelle et de suivi (CNTS), est l’un des organes qui est chargé du suivi et de l’exécution du programme au niveau nationale. Les huit pays membres de l’espace UEMOA ont chacun leur CNTS.

En août 2018, l’Institut de la francophonie pour le développement durable (IFDD) a accordé au CNTS Burkina, une subvention de 12 958 Euros pour le financement de son plan d’action.

Agence d’information du Burkina

Fo/ata/ak

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here