Burkina-Politique

Burkina : Le parti au pouvoir s’offre « une robe à la taille » de ses ambitions présidentielles

Ouagadougou, 20 avril 2019 (AIB)-Le parti présidentiel burkinabè s’est taillé samedi, un nouveau siège, illustrant selon son premier responsable Simon Compaoré, ses ambitions de rester au pouvoir en 2020.

«Nous avons décidé, parce que on a pris de l’embonpoint, de nous tailler une robe à notre taille, de chercher un bâtiment qui peut offrir plus de convivialités», a déclaré samedi le président par intérim du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP, pouvoir) Simon Compaoré.

M. Compaoré qui s’exprimait à l’inauguration du nouveau siège de son parti, a expliqué que l’ancien siège qui n’a que trois bureaux, n’était «rien pour un parti au pouvoir».

«La  maison contient au moins une dizaine de salles avec une cours aménagée qui peut recevoir  près de 500 personnes. Un hangar a été dressé et qui va permettre à nos nombreuses réunions de bien se tenir dans des conditions de convivialité convenable», a-t-il signalé.

Simon Compaoré a aussi  relevé que  ce nouveau  bâtiment qui servira de cadre d’échange  et de confrontation d’idées, témoigne  de la grandeur du parti.

Le président par intérim du parti a également décliné la vision de son parti qui est de garder le pouvoir en 2020.

«Notre intention est désormais très claire. Il s’agit d’aller à la reconquête du pouvoir  en 2020, en ordre serré, dans la discipline et la cohésion pour donner la victoire au président du Faso Roch  Marc Christian Kaboré» a affirmé Simon Compaoré.

Il a exhorté tous les responsables des structures du parti à la mobilisation générale  et à déposer auprès  de la direction politique nationale, leurs programmes d’activités.

«Le MPP doit être en mouvement permanent, plus combatif, plus offensif et plus productif car le temps de la redevabilité à notre peuple qui nous a donné sa confiance, est proche», a signifié Simon Compaoré.

Le MPP né en janvier 2014 d’une scission avec le parti du président Blaise Compaoré, est arrivé au pouvoir en novembre 2015, après l’insurrection populaire qui a mis fin au mandat de M. Compaoré, le 31 octobre 2014.

Agence d’Information du Burkina

ad/ata

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here