Burkina- Société-

Drame de Yirgou : une organisation de la société civile exige l’arrestation  »des  130 suspects »

Ouagadougou, 17 avr. 2019(AIB)-L’Alliance pour la défense de la patrie (ADP, société civile) a exigé mercredi, l’arrestation des «130 suspects sérieux»  des massacres de Yirgou en début d’année, qui ont occasionné plusieurs morts et des déplacés dans la province du Sanmatenga (Centre-nord).

«Aujourd’hui 17 avril 2019 ;  106 jours après ce massacre macabre, nous sommes outrés de constater qu’aucun suspect n’a été arrêté. En effet, le procureur de Kaya, chargé de dossier de Yirgou affirme qu’à l’étape actuelle de l’enquête, cent trente (130) suspects sérieux ont été identifiés », a laissé entendre le président de l’ADP  Abraham Badolo.

Selon M. Badolo, après avoir constaté la vague d’arrestations qui a été enregistré aux lendemains du putsch de 2015, l’ADP est en droit de penser que qu’il y a un manque de volonté politique pour procéder à l’arrestation «des suspects sérieux» du drame de Yirgou.

Le président de l’ADP s’exprimait mercredi à Ouagadougou, lors d’une conférence de presse sur la situation nationale.

Une attaque terroriste survenue dans la nuit du 31 décembre 2018  au 01 janvier 2019 à Yirgou suivie de représailles contre la communauté peulh, a fait selon le gouvernement une cinquantaine de victimes contre 210, d’après le Collectif contre la stigmatisation et de communautés (CCSC).

Abraham Badolo a également déploré le «laxisme» de l’Etat et «le  manque de justice» dans la gestion du dossier Yirgou qui aurait  entrainé selon lui, un similaire à Arbinda (Nord), en début avril, faisant au moins 62 morts selon le gouvernement et plus de 100 morts selon les informations recoupées par le collectif contre la stigmatisation et de communautés (CCSC).

Abraham Badolo a appelé les décideurs politiques à œuvrer pour un retour au calme et à mettre en branle les mécanismes sécuritaires nécessaires afin d’éviter tout autre drame dans le pays.

Agence d’information du Burkina

Ad/no/ata

NB:Photo d’archive

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here