Burkina-Politique-Développement-Migrations

Le gouvernement burkinabè lance un projet de 2000 éco-villages  pour contrer  les migrations

Ouagadougou, 03 avr. 2019 (AIB)-Le gouvernement burkinabè a lancé mardi, le projet de création de 2000 éco-villages pilotes qui devraient assainir le milieu de vie et contrer la migration.

Le journal de tous les burkinabé a indiqué que pour le ministre de (MEEVCC), Nestor Batio Bassière, l’éco-village est le cadre où les populations vivent mieux et que ce modèle permettra d’éviter les migrations vers les grands centres.

« La politique de 2000 éco-village a été élaboré pour faire face aux  effets néfastes du changement climatique qui affectent sévèrement certains secteurs comme l’agriculture, l’eau, l’environnement et l’élevage », a par ailleurs expliqué M. Bassière citant Sidwaya.

D’après le journal public, les principaux axes de mise en œuvre pour sont entre autres, la bonne gouvernance, la sécurité alimentaire et nutritionnelle, la promotion des énergies renouvelables, l’entreprenariat local et l’accès au financement

Pour lui, ce projet permettra d’accompagner son ministère dans l’appui à l’identification des villages complémentaires dans sept régions, le renforcement de la concertation entre les acteurs, la réalisation d’études spécifiques et l’appui en petits équipements pour développer des activités génératrices de revenus, a rapporté le journal public.

A en croire au quotidien public, des explications ont été données sur le contenu et le plan de travail annuel aux participants afin de réussir ledit projet.

«Les activités vont consister entre autres, à renforcer les capacités des organes de mise en œuvre et de suivi des éco-villages pilotes et à sélectionner 1987 localités éligibles au processus de transformation en éco-villages », a  déclaré Lofti Allal, le représentant par intérim de la FAO au Burkina Faso.

M. Allal a conclu que la FAO a apporté son soutien financier car à travers ce projet innovant, le développement des villages concernés se fera en pensant à l’avenir des générations futures et que l’éco-village est un cadre où l’environnement est protégé, l’alimentation est de meilleur qualité et assure un développement plus harmonieux et durable des populations.

Agence d’Information du Burkina

Lk/ad/ata

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here