Burkina-Sécurité-Zoaga-Opposition

Tuerie de Zoaga : l’opposition politique dénonce la passivité du gouvernement

Ouagadougou, 02 avril 2019, (AIB)- l’Opposition politique burkinabè a dénoncé  mardi, «la passivité» du gouvernement par rapport aux huit personnes tuées dans la nuit de samedi à dimanche à Zoaga (Centre-est), suite à un conflit lié à la chefferie coutumière.

«Pour l’opposition politique, le gouvernement burkinabé est coupable de passivité si l’on considère que malgré les alertes rouges successives, des dispositions n’ont pas été prise pour éviter ces affrontements», a affirmé  mardi le président de (la Convergence de) l’Espoir  Jean-Hubert Bazié.

M.Bazié qui s’exprimait lors du point de presse hebdomadaire de l’opposition politique, faisait cas de la nouvelle flambée de violence (huit morts, quatre blessés) samedi à Zoaga (Centre-est), à cause du contrôle de la chefferie coutumière.

«Il est incompréhensible et inadmissible que dans une République, des citoyens massacrent d’autres citoyens sans que la justice ne lève le petit doigt», s’est emporté Jean-Hubert Bazié.

Le président de l’Espoir a rappelé qu’un précédent affrontement entre les deux camps avait causé la mort de quatre personnes, le 25 janvier 2019.

«Nous apprécions à sa juste valeur la réaction des Forces de l’ordre face à cette tuerie, mais nous ne pouvons que constater que c’est le  médecin après la mort et que nos responsables gouvernementaux auraient pu mieux faire parce que les avant-signes coureurs étaient visibles, relayer par une presse à la hauteur», a-t-il laissé entendre.

Selon M. Bazié, les tueries de Zoaga et d’Arbinda (Nord) mettent à rude épreuve la cohésion sociale.

Par rapport au préavis de grève des agents de santé, prévue du 17 au 19 avril prochain, Jean-Hubert Bazié a invité le gouvernement à entamer les négociations sans délais pour la levée de ce mot d’ordre afin d’éviter que la tension entre les deux parties aboutissent à une dégradation malheureuse des conditions sanitaires des patients.

Agence d’Information du Burkina

BZ/ ad/ata

NB Photo d’illustration: aouaga.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here