Burkina-Coopération-Rencontre

Burkina : des hommes d’affaires veulent donner un nouveau souffle à la coopération sino-burkinabè

Ouagadougou, 2 avr.2019, (AIB)-Des hommes d’affaires burkinabè et chinois se sont réunis mardi avec la banque Société générale Burkina Faso, afin de donner un nouveau souffle à la coopération sino-burkinabè.

Selon le directeur général(DG) de la Société générale du Burkina Faso(SGBF), Harold Coffi, le pays des Hommes intègres représente une terre d’opportunités pour la Chine et la relance de ses relations va permettre d’accélérer le développement dans les secteurs de l’énergie, des infrastructures, de l’éducation, de la santé etc.

M. Coffi a mentionné que la table ronde organisée conjointement par l’Ambassade de la République populaire de Chine et dle Burkina Faso constitue un nouveau souffle dans le domaine de la coopération économique et commerciale entre les deux pays.

C’est le 26 mai 2018 que le Burkina Faso rétablissait à Pékin ses relations diplomatiques avec la Chine continentale au détriment de Taiwan, après 24 ans de coopération.

Pour M. Coffi, cette rencontre des hommes d’affaires permettra également de mieux appréhender les besoins de l’Etat burkinabé, tant techniques que financiers et de mieux comprendre ce que les entreprises chinoises peuvent apporter comme expertises et solutions au développement du pays.

D’après l’ambassadeur de la République populaire de Chine au Burkina Faso, Li Jian, les entrepreneurs chinois et burkinabé pourront exploiter toutes les opportunités d’affaires afin de construire les bases d’un partenariat efficace pour une meilleure contribution des entreprises chinoises au développement économique et social des deux pays.

Le diplomate chinois a précisé que la table ronde constitue un essai pour concrétiser le projet tripartite qui reflète l’esprit de consultation, de construction et de partage à travers le principe de pilotage de l’initiative « la Ceinture et la route» .

«Aujourd’hui, nous portons notre choix sur la Banque française Société générale du Burkina Faso, car elle est de grande envergures, et a beaucoup d’expériences de fonctionnement en Afrique et est aussi une expertise d’offre de financement pour les entreprises », a-t-il ajouté.

A écouter M. Jian, ce business forum est une occasion parfaite pour tous les acteurs de travailler en synergie, de créer beaucoup d’emploi et de déclencher l’industrialisation permettant de moderniser l’agriculture.

Pour la représentante du ministre de l’Economie, des finances et du développement(MINEFID), Pauline Zouré, la rencontre s’inscrit dans la dynamique de développer un partenariat avec la Chine pour faire face aux nombreux défis auxquels le Burkina Faso est confronté.

A en croire Mme. Zouré, la table ronde va faciliter la réalisation des projets régionaux et sous régionaux dans le cadre de l’Union monétaire ouest africaine(UMOA) et de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest(CEDEAO).

La ministre déléguée auprès du MINEFID, a enfin expliqué que la Chine en tant que deuxième grande économie mondiale, est dotée d’un système industriel complet et d’équipements technologiques avancés pour contribuer au développement socio-économique du Burkina Faso.
Agence d’information du Burkina
NO/KL/ata

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here