Burkina-Poltique-Habitat-Stratégie

Le ministre Bonanet appelle les Burkinabè  »à léguer des villes durables » à leurs enfants

Ouagadougou, 29 mars 2019, (AIB)-Le ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat Maurice Dieudonné Bonanet a exhorté vendredi, les Burkinabè «à léguer des villes durables à leurs enfants», en respectant les règles qui régissent le fonctionnement des cités.

«Il y a des grands défis à relever (…) que tous les acteurs puissent jouer leurs rôles, de manière à ce qu’on travaille à léguer des villes durables à nos enfants, à nos successeurs», a lancé vendredi le ministre l’Urbanisme et de l’Habitat Maurice Dieudonné Bonanet.

M. Bonanet a notamment cité le non-respect de certaines règles en matière de mobilité urbaine et de construction et la transformation de «toutes» les voies en rues marchandes.

«La ville est un espace où se développent les richesses. Mais pour que cet espace puisse produire la richesse, il faut qu’il soit fonctionnel et que les différentes fonctions privées dans la ville, soient respectées par tous les acteurs», a conseillé Maurice Dieudonné Bonanet.

Comme autres défis, le ministre a cité les besoins en logements, en infrastructures socioculturels, en voirie, en eau, en électricité et en  réseaux divers.

«Souvent, on prend les exemples d’autres pays en Afrique centrale, c’est une volonté politique et une discipline de l’ensemble des acteurs qui leur a permis d’arriver à ce résultat», a soutenu Maurice Dieudonné Bonanet.

Il s’exprimait à l’ouverture du Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM) de son département, axé sur le thème «Stratégie nationale de l’habitat et du développement urbain : quels enjeux et défis urbains à relever ?»

Le ministre a affirmé que cette stratégie, en cours d’élaboration, constituera un guide pour l’ensemble des acteurs du domaine de l’urbanisme et de l’habitat en vue de l’orientation du développement des villes et partant la satisfaction des besoins des populations.

Agence d’information du Burkina

abd-bz/lk/ata/ak

NB: Photo d’archive: aouaga.com

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here