Burkina-Santé-Nutrition-Projets-Lancement

Deux projets de nutrition lancés à Gaoua

Gaoua, (AIB)-L’ONG Progettomondo.mlal a lancé le mardi 26 mars 2019, deux Projets de promotion des bonnes pratiques d’alimentation du nourrisson et du jeune enfant dans les districts sanitaires de Dano, Diébougou et de Gaoua.

Dans le cadre de la lutte contre la malnutrition, l’ONG Progettomondo.mlal a effectué le lancement de deux Projets de promotion des bonnes pratiques d’alimentation du nourrisson et de jeune enfant(ANJE) le mardi 26 mars 2019 à Gaoua.

La rencontre a été une occasion de présenter l’ONG Progettomondo.mlal et les projets «Sur les chemins de la santé 2 AID 11104 » et «projet de promotion des bonnes pratiques ANJE dans les districts sanitaires de Banfora, Mangodara, Gaoua, Dano et Diébougou ».

 

Le projet « Sur les chemins de la santé 2 », financé par l’Agence italienne pour la coopération au développement (AICS) est mis en œuvre dans les districts sanitaires de Gaoua, Diébougou et Dano pour 36 mois (août 2018-juillet 2021) et le « projet de promotion des bonnes pratiques ANJE dans les districts sanitaires de Banfora, Mangodara, Gaoua, Dano et Diébougou », financé par l’UNICEF pour une durée de 12 mois (13 décembre 2018 – 12 décembre 2019).

Selon le coordonnateur de projet au Sud-ouest Dr Bilalé Porgo, représentant la représentante pays de l’ONG Progettomondo.mlal, les enquêtes nationales nutritionnelles au Burkina Faso mettent en évidence l’amélioration progressive de la situation nutritionnelle chez les enfants de moins de cinq ans.

En effet, il confie que les prévalences de la malnutrition aigüe globale et de la malnutrition chronique chez les enfants de moins de cinq ans au Burkina Faso sont passées respectivement de 11,3% et 35,1% en 2009 à 8,2% et 25% en 2018.

Pour  Dr Bilale Porgo ces résultats encourageants au cours des dernières années découlent d’une réelle volonté de lutter efficacement contre la malnutrition par la montée des différents programmes de nutrition.

En plus, il a laissé entendre que des efforts restent à fournir car il y a toujours la persistance des facteurs nutritionnels inadéquats altérant la santé de nombreux enfants et ôtant la vie de certains.

Par ailleurs le coordonnateur a exprimé sa satisfaction au regard du fait que les actions de son ONG ont reçu l’assentiment des autorités régionales et des collectivités.

Le maire de la Commune de Gaoua Fiacre Kambou et le représentant du directeur régional de la Santé du Sud-ouest ont aussi loué l’engagement de l’ONG.

Pour ces acteurs, le lancement des activités de ces projets de nutrition est une façon de célébrer un symbole, celui du partenariat solide entre leurs structures respectives et Progettomodo.mlal.

Idem pour le Gouverneur de la région du Sud-ouest, Tagsséba Nitiéma qui a présidé la cérémonie. Pour sa part il a réitéré l’engagement du gouvernorat auprès de l’ONG afin que la malnutrition soit boutée de la contrée.

Agence d’information du Burkina

Evariste YODA

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here