Burkina: le Premier ministre profondement indigné par l’assassinat de deux 

 

Ouagadougou, 19 mars 2019 (AIB)-Le Premier ministre burkinabè Christophe Dabiré a exprimé mardi, sa profonde indignation, à la suite de la découverte des dépouilles de deux enseignants, enlevés le 11 mars dans le Soum.

Christophe Dabiré a aussi traduit sa compassion et sa solidarité aux proches des victimes et au corps enseignant, lit-on sur sa page Facebook.

Il a assuré que le gouvernement et les Forces de défense et de sécurité (FDS) travailleront sans relache à la sécurisation du Burkina Faso.

Selon nos informations, les deux enseignants ont été exécutés hier lundi et leurs dépouilles ont été déposées au lycée de Koutougou (Soum) par leurs ravisseurs.

Le 11 mars dernier, les regrettés  seraient tombés nez à nez sur des assaillants qui était entrain d’enlever un chauffeur de Medécins sans frontières, en partance de Djibo pour Kongoussi.

Rappelons qu’à la suite des deux disparus, un prêtre catholique a été enlevé aussi dans le Soum (Nord), dimanche dernier.

L’armée burkinabè a lancé en février, une vaste opération anti-terroriste qui a suscité des critiques d’organisations de défense des droits humains.
Agence d’information du Burkina
ata/ak

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here