Burkina Faso-Terrorisme-Victimes

Burkina: Deux soldats victimes d’un attentat à la mine dans la Kompienga (Est)

Fada N’Gourma, 17 mars 2017 (AIB) –

Un gendarme et un béret rouge ont été fauchés dans les environs de Kabonga, le samedi 16 mars 2019, à 80 km de Fada N’Gourma, suite au passage de leur moto sur un engin explosif, a appris l’AIB de sources concordantes.

Selon ces sources, les deux soldats, faisaient partie d’une mission de patrouille motorisée dans le cadre de l’opération «Otapuanu», lancée il y a de cela quelques jours, dans les régions de l’Est et du Centre-est.

Ils ont malheureusement fait les frais d’une mine qui aurait été enfouie dans le sol depuis longtemps.

La région de l’Est fait partie des zones du Burkina Faso où les attaques terroristes sont récurrentes depuis un certain temps et où l’Etat d’urgence a été déclaré en fin décembre 2018.

Le service de communication des armées, à travers un communiqué daté du 8 mars dernier, a annoncé qu’une opération spéciale de sécurisation dénommée «Otapuanu», était en cours dans les régions du Centre-Est et de l’Est.

Des échos provenant de l’armée, en quelques jours, l’opération a connu des résultats probants dont l’arrestation d’un des cerveaux des assaillants dans la zone.

Agence d’information du Burkina

SJ/ata/ak

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here