Burkina Faso-Coton-Production

Burkina : «Des dispositions seront prises pour l’amélioration du prix d’achat du coton graine» (ministre)

Ouagadougou, 13 mars 2019 (AIB) – Le ministre en charge du commerce Harouna Kaboré a rassuré mercredi, les acteurs de la filière coton, que des « dispositions seront prises pour l’amélioration de la qualité des intrants et du prix d’achat du coton graine ».

Les participants à clôture de la rencontre

«Je puis vous rassurer que des dispositions seront prises notamment en ce qui concerne la qualité des intrants (semences, engrais, pesticides), leur accessibilité et l’amélioration du prix d’achat du coton graine, en vue de créer les conditions favorables pour une bonne campagne cotonnière 2019/2020», a déclaré mercredi Harouna Kaboré.

Le ministre en charge du commerce s’exprimait mercredi à Ouagadougou, à l’occasion de la cérémonie de clôture de l’atelier national sur la relance de la production cotonnière au Burkina Faso.

Le ministre Harouna Kaboré a indiqué que «les sociétés cotonnières s’engagent à contribuer financièrement, dans l’attente de la réaction à venir de l’Etat, à accompagner l’apurement des impayés internes des producteurs».

«En ce qui concerne les impayés externes, l’Etat s’engage à faire un plaidoyer auprès des banques, afin de trouver des pistes devant permettre aux producteurs concernés par ces impayés, de les apurer tout en poursuivant la production cotonnière», a-t-il affirmé.

Le ministre Harouna Kaboré a invité l’Association interprofessionnelle du coton du Burkina (AICB), à tenir en début avril 2019, son Assemblée générale ordinaire en vue de statuer et délibérer au titre de la prochaine campagne 2019/2020 sur le prix d’achat du coton graine aux producteurs, en tenant compte des tendances actuelles des cours mondiaux du coton et sur les prix de cessions des intrants aux producteurs.

Le président de l’AICB, Bambou Bihoun

«Afin de nous donner toutes les chances pour l’atteinte de la relance durable de la production de l’Or blanc, un groupe de Sages qui comprendra des personnalités influentes dans le monde rural sera mis en place», a déclaré le ministre Kaboré.

Le président de l’AICB, Bambou Bihoun s’est réjoui des conclusions de l’atelier et des engagements pris par le gouvernement burkinabè.

«L’Etat a promis d’augmenter le prix de notre coton et diminuer les coûts des engrais. Si cela est fait, cela va favoriser la relance de la production», a-t-il affirmé.

Il a rassuré que les mésententes qui existaient entre acteurs de la filière coton ont été aplanies au cours du présent atelier.

«L’ancien président et moi-même, nous sommes engagés dans la même dynamique pour permettre la relance de la production», a-t-il déclaré.

Agence d’information du Burkina

AB-WIS/ak

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here