SAMSUNG CAMERA PICTURES

Lutte contre le terrorisme : Jacques Palenfo et Armand Ouali apportent leurs contributions à Gaoua

Gaoua, 10 mars 2019 (AIB)-Le député Kadjo Jacques Palenfo et le conseiller spécial  du président de Faso Louis  Mihyemba Armand Ouali, ont organisé samedi à Gaoua, un atelier de réflexion sur le terrorisme au profit des leaders communautaires.

La situation sécuritaire  au Burkina Faso est devenue  préoccupante depuis  le 4 avril 2015, avec  l’enlèvement du Roumain Lulian Gherghut à Tambao et les autres actes terroristes qui s’en sont suivis.

Pour juguler le phénomène, l’Etat et ses partenaires ont pris  à bras le corps la question, à travers  des mesures de  différents ordres dont l’appel à contribution des populations des villes et campagnes.

C’est  dans cette veine  que le député Kodjo Jacques Palenfo, de concert avec le conseiller spécial du président du Faso Louis  Mihyemba Armand  Ouali,  a organisé un atelier de réflexion sur le terrorisme le samedi 9 mars 2019 à Gaoua.

La  rencontre a été une occasion pour le communicateur, le président  de l’Eglise protestante évangélique, Pasteur Enoch Sib de faire une brève historique des actes terroristes perpétrés  au Burkina Faso, depuis 2015.

Face  à l’ennemi invisible qu’est l’hydre terroriste, Pasteur Sib a déclaré qu’un changement de comportement est impératif  de la part des populations.

D’où le présent atelier de sensibilisation regroupant les leaders d’opinion des communautés  coutumières, religieuses et   des chasseurs traditionnels Dozos.

Pour le communicateur, ce cadre se veut un créneau pour le  changement de comportement afin de lutter contre l’insécurité.

Ainsi, il a invité les participants à imprimer des nouvelles valeurs  dans leurs milieux de vie.

A ce titre il est important selon lui,   d’appliquer des mesures de sécurité pour accéder aux lieux de cultes, en contrôlant les individus ou en installant  des caméras de surveillance.

En plus, Enoch Sib a appelé les populations  à collaborer avec les forces de l’ordre par la  dénonciation  des situations suspectes.

Le député du groupe parlementaire Renouveau Démocratique Jacques Palenfo a salué l’esprit des échanges, car pour lui une lutte efficace contre le terrorisme  passe  par la solidarité et le mieux vivre  entre les communautés.

Par ailleurs  dans ce climat d’insécurité, il a ajouté qu’il faut éviter de stigmatiser  les gens parce qu’aucun groupe social n’est identifié aux terroristes.

A l’issue de la réunion, les participants  ont reconnu qu’il faut une synergie contre le phénomène.

Ainsi le représentant de la communauté musulmane  Mamadou Traoré a confié qu’il y a une prise de conscience de la situation.

Pour ce faire il y a déjà des mesures en cours pour la protection des lieux de prière.  Idem pour le  représentant de l’Eglise catholique l’Abbé Francis Somé.

Mais il préconise une sensibilisation assez poussée afin que tous les Burkinabè  se réunissent pour venir à bout du phénomène.

Agence d’information du Burkina

ey/ata

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here