Burkina-Société-Association

Burkina : une structure invite le gouvernement à mieux gérer les ressources publiques

Ouagadougou, 09mars 2019-(AIB)- Le Conseil d’information et de suivi des actions du Gouvernement(CISAG) a interpellé samedi, les autorités burkinabè à mieux gérer les ressources publiques afin de développer le pays.

«Nous interpellons le gouvernement à plus d’écoute des populations, au respect des règle d’octroi de marché publics et surtout (d’éviter) les nominations de complaisance ou de copinage dans l’administration publique pour respecter l’esprit de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 », a indiqué le président de CISAG, Issiaka Ouédraogo.

M.Ouédraogo a également invité l’Etat à plus de transparence dans la gestion des affaires publiques et a souhaité que des sanctions soient prises contre les contrevenants des lois au Burkina Faso.

Le président de CISAG s’exprimait samedi à Ouagadougou, au cours d’une conférence de presse sur la mauvaise gestion des deniers publics.

D’après lui, avec le rapport de l’autorité supérieur de contrôle d’Etat(ASCE), les autorités judiciaires peuvent poursuivre les auteurs de malversations.

Issiaka Ouédraogo a souligné que le gouvernement doit travailler pour instaurer la bonne gouvernance qui constitue un facteur de développement de notre pays.

Sur la question de l’insécurité au Burkina Faso, le président de CISAG a expliqué qu’au regard de certains constats et analyses, sa structure estime que les terroristes ne sont que des Burkinabè égoïstes et assoiffés de pouvoir.

«La souveraineté nationale de notre pays doit être au-dessus de toutes considérations idéologique, ou politique. La sécurisation du territoire burkinabé doit être la ferme et première préoccupation de tout citoyen Burkinabé quel que soit son niveau de responsabilité », a- t-il confié.

Il a enfin exhorté les Forces de défense et de sécurité à plus de cohésion, d’entente et de compréhension pour une victoire sur les forces du mal au Burkina.

Agence d’Information du Burkina
bz/ata

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here