Burkina-Niger-Coopération-Agence

 L’Agence nigérienne de presse s’inspire de l’expérience de sa consœur burkinabè

Ouagadougou, 6 mars 2019, (AIB)-L’Agence nigérienne de presse(ANP) est venue mardi, s’inspirer  du parcours de l’Agence d’information du Burkina (AIB), en vue d’amorcer son processus de réhabilitation et de redonner confiance à son personnel.

«Nous sommes venus ici pour voir quel est le parcours et l’expérience de l’AIB. Ce que nous considérerons comme utile dans ce parcours, nous allons l’utiliser», a déclaré mardi matin le consultant chargé de l’étude de la réhabilitation de l’Agence nigérienne de presse (ANP), Kotoudi Idimama.

M. Idimama était en compagnie du Directeur général de l’ANP Sadi Arimy et du Directeur des études et des programmes du ministère nigérien de la Communication Chaibou Gourmantché.

Kotoudi Idimama a expliqué que l’ANP traverse présentement des difficultés administratives, financières, politiques et technologiques.

«Avant que le personnel ne se désespère, le gouvernement a décidé de travailler à la réhabilitation de l’agence, à lui fournir le nécessaire pour qu’elle reprenne sa place dans l’échiquier national et pour redonner confiance au personnel», a ajouté M. Idimama, par ailleurs conseiller spécial à la présidence du Niger et ancien responsable de l’ANP.

Le Directeur de l’AIB Alban Kini saluant la démarche de l’ANP, a souhaité que le consultant arrive à des conclusions à même de redynamiser l’Agence nigérienne de presse.

Pendant trois heures d’horloge, le responsable de l’AIB et son personnel ont abordé les informations sollicitées par les visiteurs.

M. Kini a présentement brièvement le Plan stratégique de relance de l’AIB (2019-2021) qui devrait permettre à l’agence burkinabè, de tourner dos aux innombrables difficultés qui a fait d’elle, un simple site d’informations au lieu d’un grossiste.

Le consultant Kotoudi Idimama a exhorté les agents de l’AIB à ne pas se décourager, car selon lui, avec l’avènement des réseaux sociaux et des fake-news, plusieurs gouvernants ont recommencé à s’intéresser à leurs agences.

Mercredi matin, la délégation nigérienne et le secrétaire général du ministère nigérienne de la Communication Abdoulaye Coulibaly ont visité le Centre national de presse Norbert Zongo (CNPNZ) et l’Institut des sciences et techniques de l’information et de la communication (ISTIC).

Entre lundi et mardi, la délégation nigérienne a mis à profit la mission pour rendre visite aux premiers responsables du ministère burkinabè en charge de la Communication, des Editions Sidwaya et de la Société burkinabè de télédiffusion (SBT).

La délégation a pris un vol mercredi en début d’après-midi pour Abidjan (Côte d’Ivoire) où ils devraient avoir des séances de travail avec l’Agence ivoirienne de presse (AIP).

Agence d’information du Burkina

NO-ATA/ak

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here