Burkina-Politique-Opposition

Burkina : l’Opposition demande à l’Etat de restaurer son autorité dans les zones attaquées

Ouagadougou, 5 mars 2019-(AIB)-L’opposition politique burkinabè a demandé mardi, au gouvernement de restaurer son autorité dans les zones qui sont affectées par la recrudescence des attaques terroristes.

«Pour l’Opposition, la meilleure action consiste à restaurer l’Etat et sa force publique dans les zones attaquées, à renforcer la résilience des populations et à les ramener sur leurs terres», a indiqué le quatrième vice- président de l’Union pour le Progrès et le changement(UPC) , Amadou Diemdioda Dicko.

De son avis le gouvernement doit lancer une campagne nationale de solidarité à l’endroit des refugiés internes pour accompagner cette politique de sécurisation des populations.

M.Dicko s’exprimaient mardi à Ouagadougou, à l’occasion d’une conférence de presse sur la question des réfugiés interne au Burkina.

Il a déploré l’interruption du cursus scolaire de 150.000 élèves des zones attaquées et a exhorté l’Etat de tout mettre en œuvre pour éviter que ces élèves ne soient sacrifiés sur « l’hôtel du terrorisme».

Le président de l’Alliance pour la démocratie et la fédération/ Rassemblement démocratique africain (l’ADF/RDA), Me Gilbert Ouédraogo, a souligné que la dégradation de la situation sécuritaire a entraîné un vaste mouvement de populations des zones les plus touchées.

A en croire Me Ouédraogo, le gouvernement doit prévenir les risques de conflits foncier, de famine et d’émergence des fléaux urbains (prostitution, maladie) pour le bien-être des citoyens burkinabè.

«Des populations ont fui l’insécurité laissant leurs champs et leurs bien précieux pour se concentrer dans les centres urbains»,a-t-il laisser entendre.

Selon les chiffres des Nations Unies, 900 mille personnes ont besoin d’assistance humanitaire dans le monde.

Agence d’Information du Burkina
bz/ata
Photo: lepays.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here