Burkina-Afrique-Culture-Prix

La Tunisienne Amel Guellaty remporte le prix Thomas Sankara

Ouagadougou, le 2 févr. 2019 (AIB)-Le court métrage «Black Mamba» de la réalisatrice tunisienne Amel Guellaty a remporté vendredi soir à Ouagadougou, le Prix Thomas Sankara doté de la somme de 3 millions de FCFA, a-t-on cosntaté.

Ce court métrage de 20 minutes a été sélectionné parmi les 28 œuvres officielles du FESPACO dans la catégorie.

Selon la présidente du jury Fanta Régina Nacro, « seul un film excellent pouvait nous intéresser : un talent narratif, un bon son, une bonne image, une bonne mise en scène, de bons jeux d’acteurs, un regard humaniste sur le monde etc. ».

«Black Mamba » raconte l’histoire de Sarra, une jeune tunisienne de la classe moyenne qui mène en apparence une vie ordinaire que sa mère lui a tracée.

« Elle prend des cours de couture et s’apprête à épouser un gentil garçon. Mais Sarra a d’autres plans inavoués, à travers lesquels elle veut échapper à sa vie actuelle », précise le synopsis du film.

La représentante de la réalisatrice Kahena Attia qui s’est dite heureuse de recevoir ce prix, a tenu un discours admiratif à l’honneur du père de la révolution burkinabè.

«Thomas Sankara a été un homme, un président porteur d’espoir pour toute l’Afrique et un défenseur des droits des femmes. C’est une personne qui nous permis de rêver pour la liberté», a-t-elle dit.

C’est le président de la Guilde africaine des réalisateurs et des producteurs Balufu Bakupa Kanyinda, organisateur du prix depuis 2015, et Fanta Nacro qui ont procédé à la remise du prix.

Le Prix Thomas Sankara récompense le meilleur court métrage en compétition officielle au FESPACO.

Après Leyla Bouzid (Tunisie), Marie Clémentine Dusabejambo (Rwanda), c’est Amel Guellaty (Tunisie) qui est sacrée.

Agence d’Information du Burkina (AIB)
as/ata

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here