Burkina- Société

Burkina : le  Premier ministre exhorte les chrétiens évangéliques à  prier pour le pays

Ouagadougou, 28 fév. 2019, (AIB)- Le  nouveau Premier ministre, Christophe  Marie Joseph Dabiré a exhorté jeudi, les églises et missions évangéliques à continuer à prier pour les autorités et la population burkinabè.

«Nous sommes venus leur demander de continuer à prier pour le Burkina Faso, les enfants du pays,  pour les autorités qui ont la responsabilité de mettre en œuvre un certain nombre de politique pour le bonheur des populations», a affirmé le chef du gouvernement Christophe Dabiré.

Pour M. Dabiré, les missions évangéliques doivent toujours apporter leur contribution par la prière et les bénédictions  afin que la paix et la sérénité revienne au Burkina Faso.

Le nouveau Premier ministre s’exprimant jeudi à Ouagadougou, à l’issue de sa visite à la Fédération des Eglises et Missions évangéliques(FEME), dit être venu confier le pays aux hautes personnalités des églises, à leurs prières.

«J’ai de la considération pour eux et je souhaite qu’à partir de cette visite, ils apportent leur contribution par la prière, les bénédictions pour que nous puissions évoluer vers le développement», a-t-il soutenu.

Marie Joseph Dabiré a précisé que les Eglises ont toujours été aux côtés du gouvernement dans les moments difficiles pour éviter le pays ne s’enfonce dans le gouffre.

Le président de  la FEME, le Pasteur Henri Yé a souligné  que sa confession religieuse va prendre en compte le pays dans ses prières pour le bien-être des Burkinabè.

D’après M. Yé, le Seigneur est l’Alpha (le début) et l’Oméga (la fin),   par conséquent il est capable de tout ce qui passe dans le pays.

Le pasteur  a imploré la grâce du Seigneur(Dieu) afin qu’il donne l’intelligence au Premier ministre pour bien gouverner le Burkina Faso.

Le président de la FEME a signalé qu’au-delà de la prière, l’Eglise prodigue des conseils au chef  de l’exécutif pour le développement de la nation burkinabé.

Le Burkina Faso est un pays laïque où les différentes confessions religieuses vivent en harmonies et apportent souvent leurs conseils à l’Etat quand la situation l’exige.

Jeudi matin, la Fédération des associations islamiques du Burkina a assuré au Premier ministre de son accompagnement pour la réussite de sa mission.

«Nous allons poursuivre la ronde avec toutes les personnes ressources du pays qui apportent une grande contribution à la résolution des problèmes que nous connaissons», a déclaré le Premier ministre.

Agence d’information du Burkina

no/ata

Photo : Primature

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here