Burkina- Finances

Lenteur dans les services des impôts a commencé depuis la réforme du Fonds commun (DG Impôts)

Ouagadougou, 27 fév. 2019 (AIB)-La lenteur observée ces derniers temps, dans les services de recouvrement des impôts,  a commencé depuis la réforme contestée du Fonds commun (primes), a confié le Directeur général des Impôts Adama Badolo au quotidien Le Pays.

«Nous sommes conscients des difficultés actuelles, mais nous pensons que la réponse n’est pas seulement à la Direction générale des impôts (DGI), parce que le problème a commencé depuis la réforme du Fonds commun», a expliqué Adama Badolo dans ‘’Le Pays’’ du mercredi.

Le Directeur générale des impôts d’exprimait le 22 février 2019 en marge d’une cérémonie d’au revoir organisée au profit de 40 retraités de son service.

En rappel, le gouvernement avançant le principe d’équité, a drastiquement réduit le montant du Fonds commun (primes), malgré la forte opposition des syndicats.

Depuis quelques temps, de nombreux contribuables soupçonnent sur les réseaux sociaux, les agents des impôts de mener une grève déguisée, en indexant la mauvaise qualité de l’Internet pour ne pas recevoir les déclarations d’impôts.

«Nous continuons à sensibiliser nos collaborateurs, de les encadrer pour que  le service rendu aux contribuables soit amélioré», a affirmé Adama Badolo, cité toujours par  Le Pays.

Agence d’information du Burkina

no/ata

Photo d’archive : Le Pays.

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here