Centre ouest

Ziro

Centre de formation professionnelle de jeunes filles de Cassou

La 2e promotion a effectué sa sortie

Sapouy, (AIB) – La cérémonie de sortie officielle de la 2e promotion du pôle de développement de jeunes filles de Cassou dans la province du Ziro, a eu lieu ce dimanche 17 février 2019. Discours, remise d’attestation et de kits d’installation ont constitué les temps forts de cette cérémonie coparrainée par la secrétaire générale de la présidence du Faso, Chantal Boni née Nignan et Gustave Diasso, cadre à l’UEMOA.

Donner une seconde chance d’insertion sociale aux jeunes filles déscolarisées par l’apprentissage d’un métier, tel est l’objectif poursuivi par l’association «POM-BAO» de Cassou initiatrice du centre de formation professionnelle. Dénommé «pôle de développement de jeunes filles de Cassou», ce centre selon son coordonnateur Sadouna Diasso, déroule en trois ans des activités de formations dans les domaines de l’agriculture, l’élevage, la coupe-couture, la transformation des produits locaux, la protection de l’environnement et le civisme.

La fin de la formation est sanctionnée par des attestations et des certificats de qualification professionnelle. Sur 18 filles inscrites en 2015, 15 ont pu boucler leur cycle de formation et sont désormais opérationnelles pour créer et gérer leurs entreprises. La cérémonie de sortie de cette promotion a été ponctuée d’allocutions, de remise de parchemins et de dotation en matériels de couture. Tous les intervenants à la tribune ont félicité et encouragé les apprenantes et les deux associations sœurs  «POM-BAO» de Cassou et de France, promotrices de ce centre de formation. Aux sortantes, ils leur ont prodigués des conseils utiles pour une gestion durable de leurs entreprises. Après avoir fait l’historique de la création de ces deux associations sœurs, la représentante de «POM-BAO» de France, Nono a soutenu que la formation dispensée dans le centre vise à amener la jeune fille à prendre des responsabilités et à défendre la place de la femme dans la société burkinabè. Aux autorités présentes, elle a sollicité un appui technique et financier pour accompagner les activités du centre.

Le représentant de « POM-BAO » de Cassou, Massahoudou Diasso a pour sa part, fait un plaidoyer pour le renforcement du système de pompage d’eau du forage, la clôture du site, l’appui en personnel de formation et en infrastructures de production. Pour lui, la résolution de ces principales difficultés, donnera sans doute un nouvel envol au pôle vers son autonomisation et la pérennisation de ses activités. «La formation a été dure, mais nous sortons toutes fières des connaissances acquises. Nous promettons être de bons exemples de couturières », a fait savoir la représentante des sortantes, Miminata Nézien. Elle a témoigné toute sa gratitude et sa reconnaissance à l’association «POM-BAO», à leurs formateurs et partenaires.

La marraine Chantal Boni, a encouragé fortement les responsables de « POM-BAO » à persévérer dans la conduite des activités de ce centre de formation qui s’inscrit dans l’axe du développement du capital humain du programme du président du Faso décliné dans le PNDES. Elle a exhorté les autorités administratives et politiques à appuyer techniquement et financièrement les activités du centre. Elle a par ailleurs soutenu avoir obtenu un écho favorable auprès des engagements nationaux pour la réalisation d’un château d’eau en vue d’améliorer l’irrigation et l’arrosage des unités de production maraichère.

                                                  Yassine SIENOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here