Burkina- politique- Discours

Economie : Christophe Dabiré  veut développer une industrie basée sur la transformation des produits locaux

Ouagadougou, 18 fév. 2018-(AIB)- Le Premier ministre Christophe, Marie Joseph Dabiré,  a affirmé lundi à L’Assemblée nationale, lors de sa Déclaration de politique générale (DPG),  que l’Etat va développer une industrie manufacturière basée sur la transformation des produits locaux pour amorcer la transformation de l’économie burkinabé.

«Pour amorcer la  transformation structurelle de notre économie, il nous faut accorder une importance particulière au développement de l’industrie et de l’artisanat», a indiqué le chef du gouvernement, Christophe Dabiré.

Selon lui, le développement de  l’industrie manufacturière basée sur la transformation des produits locaux peut amorcer la transformation de l’économie burkinabé.

Le Premier ministre  (PM) s’est engagé à assainir le marché intérieur à travers des «mesures fermes» de lutte contre la fraude, la contrefaçon et la concurrence déloyale.

M. Dabiré entend renforcer la compétitivité des unités industrielles existantes par leurs restructurations et leurs mises à niveau.

Pour lui, il faut également améliorer le cadre juridique, institutionnel et organisationnel et développer les infrastructures industrielles.

Saisissant l’opportunité, le chef du gouvernement a rassuré les investisseurs (secteur minier)  de la disponibilité du gouvernement à préserver leurs efforts d’investissement  par un environnement économique et social sécurisé.

«Nous valoriserons l’expertise nationale à travers la promotion de la petite mine et le développement des activités connexes dans le but d’améliorer les impacts  positifs de ce secteur sur le bien-être de nos populations», a-t-il soutenu.

Christophe Dabiré a expliqué que le Fonds minier de développement sera opérationnalisé dans les prochains jours pour renforcer les retombées socio-économiques de ce secteur.

Au titre de l’artisanat, il a signifié que la vision de son gouvernement consiste à développer un secteur compétitif, à forte valeur ajoutée et créateur d’emplois décents.

De son avis, il s’agira de renforcer les capacités techniques et organisationnelles des artisans et  faciliter leur accès aux marchés et à la commande publique.

C’est par décret, signé le 21 janvier 2019 que le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a nommé Christophe Joseph Marie Dabiré, au poste de Premier ministre, suite à la démission de son prédécesseur Paul Kaba Thiéba, une dizaine de jours plus tôt.

Agence d’information du Burkina

KL/NO/ak

Photo d’illustration

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here