Burkina-Politique-Discours

Burkina: Le Premier ministre Christophe  Dabiré  veut  renforcer l’accès aux services sociaux de base

Ouagadougou, 18 fév. 2019 (AIB) –  Le gouvernement a indiqué qu’il va œuvrer  pour renforcer l’accès aux services sociaux de base tels que l’éducation, la santé et l’alimentation pour l’épanouissement des populations.

Selon le premier ministre Christophe Marie Joseph Dabiré, l’ambition de son gouvernement  consiste à accroître l’offre éducative dans tous les ordres d’enseignement par l’amélioration de sa qualité.

De son avis, cette démarche des décideurs politiques va contribuer à l’épanouissement des populations.

M. Dabiré qui était faces aux députés lors de son discours de politique générale, a promis la normalisation des écoles de moins de 6 classes, la résorption des écoles sous paillotes, la construction des collèges et lycées ainsi que des écoles supérieures générales et techniques.

D’après le  chef du gouvernement burkinabè, pour faire face à la forte augmentation de la demande, un accent sera mis sur les infrastructures pédagogiques, administratives, les centres universitaires en région et l’encadrement des initiatives privées d’enseignement supérieur.

Il a précisé dans sa déclaration que l’Etat va créer des conditions de promotion du personnel enseignant afin d’améliorer la qualité de l’enseignement et de la recherche.

Abordant la question sanitaire, Christophe Marie Joseph Dabiré a expliqué que son gouvernement va poursuivre la «politique sectorielle santé 2017-2026» par l’amélioration des plateaux techniques des structures de santé, le renforcement de la qualité des services par la promotion de la formation continue.

Le Premier ministre a signalé la poursuite de la gratuité des soins de santé maternelle et infantile, élargie au dépistage des cancers féminins et aux soins d’urgence ainsi que l’opérationnalisation de l’assurance maladie universelle.

Au sujet de l’accès  à l’eau potable et à l’assainissement, M. Dabiré a annoncé la construction de nouveaux forages et la réalisation d’autres ouvrages d’adduction d’eau potable et la ré habitation des ouvrages défectueux.

«Dans le domaine de l’assainissement domestique, mon gouvernement poursuivra l’objectif fixé de porter à moins 50%, la proportion des ménages ayant accès à l’assainissement en milieu  rural et à 80% en milieu urbain», a- t-il confié.

Pour lui, il faut renforcer la réalisation des latrines institutionnelles pour équiper les établissements scolaires et de santé.

C’est le 21 janvier dernier que Christophe Marie Joseph Dabiré a été nommé comme premier ministre du Burkina Faso par le président Kaboré.

Agence d’information du Burkina

KL/BZ/NO/ak

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here