Burkina-Terrorisme-Lutte

Terrorisme : le Burkina Faso lance un plan d’urgence de 55 milliards de FCFA

Ouagadougou, 15fév.2019 -(AIB)- le gouvernement burkinabé a lancé hier jeudi, un plan d’urgence de près de 55 milliards de FCFA pour soutenir plus d’un million de personnes affectées par les attaques terroristes, renseigne le quotidien d’Etat «Sidwaya».

Selon le journal public «Sidwaya», la ministre en charge de l’Action humanitaire, Hélène Marie Laurence Ilboudo /Marchal, le plan d’urgence 2019 de 55 milliards de FCFA vise à fournir de la nourriture, de l’eau, des abris, des soins et de la protection à près de 900 mille personnes,  touchées par des attaques terroristes et des affrontements intercommunautaires   au Burkina Faso.

«L’insécurité croissante a forcé 83 mille personnes à fuir leurs maisons à la suite des attaques et des affrontements violents. 1025 écoles ont privé 150 mille enfants d’éducation dans une région déjà caractérisée par  des faibles taux de scolarisation. 466 mille enfants font face à la malnutrition et 120 milles personnes n’ont pas accès aux soins médicaux », a expliU2 Mme Ilboudo citée par le journal.

D’après le quotidien public,  la ministre a affirmé que le plan s’inscrit dans une réelle ambition de relever un certain nombre de défis liés à l’action humanitaire qui sont entre autres la coordination et la prise en charge des besoins des personnes affectées.

Sidwaya mentionne que pour la coordonnatrice-résidente du système des Nations unies, Metsi Makhetha, cette réponse d’urgence protège les personnes touchées par le phénomène du terrorisme quel que soit l’endroit où elles se trouvent sur le territoire national.

 

«Si cette crise est une alerte, elle est aussi une occasion unique aux partenaires, de faire un grand bon dans la mise en œuvre des engagements majeurs du sommet humanitaire mondial dont la nécessité est d’assurer que personne ne soit laissée pour compte» , a rappelé Mme Makhetha.

A en croire, le journal public, Metsi Makhetha a souligné que plus de 400 millions de FCFA ont été déjà déboursés par le gouvernement burkinabé depuis les multiples cries que sont les attaques terroristes et les affrontements intercommunautaires.

Le Burkina Faso est régulièrement frappé depuis avril 2015 par des attaques terroristes, obligeant le président Roch Kaboré à décrété en fin 2018, l’Etat d’urgence dans six des treize régions.

Agence d’information du Burkina

KL/NO/ATAPhoto d’archive : Queen MAFA     

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here