Burkina Faso-Presse-Revue

Agriculture, justice et politique au menu des quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 12 fév. 2019 (AIB) – Les quotidiens burkinabè commentent, ce mardi, l’actualité relative à la justice, notamment, le procès du putsch manqué de septembre 2015, sans oublier d’évoquer la Journée mondiale des légumineuses, célébrée, la veille.

«Journée mondiale des légumineuses: Renforcer les sources de revenus des ménages ruraux», arbore en première, Sidwaya, quotidien à capitaux publics.

Selon le journal, le Burkina Faso, à l’instar des autres pays du monde entier, a célébré en différé, la Journée mondiale des légumineuses sous le thème «Des légumineuses pour renforcer les sources de revenus et les moyens d’existence des ménages ruraux», hier lundi, dans la commune rurale de Méguet dans la région du Plateau central».

A son tour, Aujourd’hui au Faso, quotidien privé, affiche : «Journée mondiale des légumineuses: un tremplin de lutte contre la faim».

Le même journal, évoquant la crise au sein de la Garde de sécurité pénitentiaire (GSP), informe que le syndicat suspend son débrayage pour un mois.

Quant au journal privé Le Quotidien, il consacre sa manchette au procès du coup d’Etat manqué de septembre 2015, reprenant la déclaration de l’ex-Directeur général (DG) de la police nationale ; Lazare Tarpaga, qui, en tant que témoin, a laissé entendre : «Des militaires à motos ont tiré à balle réelles sur des manifestants, qu’ils assument la responsabilité de leurs actes».

L’Observateur Paalga, le plus ancien des quotidiens privés du Burkina Faso, fait remarquer que le l’ex-DG de la police nationale a maintenu sa déposition selon laquelle sa demande de matériels pour le maintien de l’ordre, ainsi que les patrouilles qu’il a instruites n’étaient que des «manœuvres dilatoires» pour ne pas s’opposer frontalement au général Gilbert Diendéré.

De son côté, Sidwaya rapporte les propos de l’ex-président de l’Autorité de régulation de la communication électronique et des postes (ARCEP), Mathurin Bako qui dit: «J’ai été contraint de collaborer».

Dans sa rubrique ‘’Mardi politique’’, Le Pays, autre quotidien privé, dans la parole au député Tahirou Barry, ex-ministre de la Culture, démissionnaire, qui dit : «Je me demande bien si ce gouvernement pourra sortir du piège de l’immobilisme».

L’Express du Faso, quotidien imprimé à Bobo-Dioulasso relate que la session provinciale du Houet de l’Union pour le progrès et le changement (UPC, opposition) a mobilisé ses militants, dimanche dernier dans la capitale économique.

Le même journal renseigne que la jeunesse du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP, au pouvoir) a animé une conférence de presse vendredi dernier à Ouagadougou, sur le bilan de ses activités et des manœuvres de ses ex-camarades.

Agence d’information du Burkina

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here