Sanguié

 

Autonomisation des femmes

L’association Dunia la Vie-Burkina mise sur l’alphabétisation 

 

Réo, (AIB) – Entre l’association Dunia la Vie-Burkina  et la commune de Ténado, c’est un mariage de raison qui dure trois ans déjà. Et les retombées sont palpables eu égard à l’accompagnement des femmes de ladite commune qui pour la troisième fois consécutive, bénéficient d’une session de formation en alphabétisation, toute chose qui va leur permettre d’être autonomes. La fin des activités d’alphabétisation de 2018 a été marquée par une cérémonie riche en couleurs, le mardi 5 février 2019 à Ténado, et qui a connu la présence des autorités locales et du responsable de l’association.

 

Et de trois pour les femmes de Ténado qui bénéficient pour leur autonomisation des sessions de formation en alphabétisation. La session de 2018 qui a enregistré près de quatre cents participantes venues cette fois-ci des villages de Batondo, Tiogo, Doudou et Koukouldi, a également tenu ses promesses. En effet, durant quatre mois, les femmes ont vu leurs capacités se renforcer à travers l’apprentissage de la lecture et du calcul en lyélé. Et selon le responsable de l’association Dunia la vie, Hamidou Salogo, de telles aptitudes visent tout simplement à permettre aux bénéficiaires de pouvoir mener à bien des activités génératrices de revenus, en vue de se prendre elles-mêmes en charge et d’être fort utiles à leurs familles respectives et même à leurs milieux de vie. A l’en croire, la suite à donner à cette formation est de doter effectivement ces braves femmes de microcrédits pour leurs activités sur le terrain.

Et de préciser que dans la perspective de les aider à bien s’organiser et à atteindre leurs objectifs, un suivi sera organisé. M. Salogo dit tirer des motifs de satisfaction au regard non seulement de l’engouement et de la mobilisation sans faille des femmes tout au long de la session mais aussi et surtout de la disponibilité et du dynamisme du chef de la circonscription d’éducation de base de Ténado I, Babauéro Badiel, et de son équipe, grâce à qui les apprentissages ont été menés à bon port. Cet accompagnement des femmes de Ténado qui est à sa troisième édition, faut-il le rappeler, est né du constat que nombre de femmes en milieu rural, sont abandonnées à leur triste sort et croupissent ainsi dans la misère et la précarité. C’est ainsi que l’association Dunia la vie, appuyée par son partenaire technique et financier espagnol  « Fons Mallorqui » et l’association locale espagnole « Travel Solidari » qui assure la gestion, ne ménage aucun effort afin de parvenir à renverser la vapeur.

A noter que le choix de la commune de Ténado pour hisser ces laissées-pour-compte aux rangs de femmes libres et autonomes, ne pouvait que rencontrer l’assentiment des autorités locales à qui les mots ont manqué pour remercier l’accompagnateur. Le représentant du maire à la cérémonie de clôture des activités, Omer Bazié, 1er adjoint, avec à ses côtés le préfet, B. Eric Hien, ainsi que le chef coutumier, ont tenu à témoigner de vive voix la reconnaissance aussi bien des autorités que des bénéficiaires. Tout en se réjouissant de cette heureuse initiative faite à la commune, il a souhaité que d’autres villages de son ressort puissent également en bénéficier car a-t-il précisé, cela aide à répondre favorablement à un pan des attentes pressantes des populations.

En plus des attestations de formation reçues, les participantes se sont  partagé 60 sacs de 50 kg de riz et 15 bidons de 20 litres d’huile. Outre cela, les cinq premières ont eu chacune un vélo et les femmes allaitantes des pagnes et du savon.  Quant aux femmes avancées en âge au nombre de treize, elles sont reparties avec en plus, des couvertures. Il faut ajouter à cela un don en espèce octroyée à chaque femme en guise d’encouragement. Un repas communautaire a mis à cette retrouvaille.

 

P.Y. Bako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here