Burkina Faso-Culture-Appui-Financement

 Culture : L’Union européenne soutient le Burkina avec 7 milliards de FCFA

Ouagadougou, 31 janv.2019 (AIB)- Le ministre en charge de la Culture et du Tourisme, Abdoul Karim Sango a annoncé jeudi, que l’Union européenne va soutenir son département avec  7 milliards de FCFA.

«Le Burkina Faso va bénéficier d’un appui financier important de l’Union européenne à près de 7 milliards de FCFA sous le  leadership du président du Faso (Roch Kaboré) pour une rare fois en Afrique  sur les secteurs tels que la culture et le tourisme», a précisé le ministre Abdoul Karim Sango, jeudi, lors du Conseil d’administration de son département.

Pour lui, ce montant bien utilisé en plus des ressources de l’Etat pourrait permettre d’accroître les résultats du ministère de la culture et du tourisme.

Le ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme a indiqué que «de plus en plus» beaucoup d’organismes ont pris conscience que le secteur de la culture et du tourisme  peut contribuer énormément à la constitution du Produit intérieur brut (PIB) au Burkina Faso.

  1. Sango a souligné que malgré le contexte sécuritaire et le contexte économique difficile, ses agents se sont battus en 2018 pour obtenir des résultats assez satisfaisants.

Il a cité la réussite de  l’organisation de la Semaine nationale de la culture (SNC) à Bobo-Dioulasso et de  la gestion efficace de l’allocation budgétaire (1 milliard FCFA) que l’Etat a fait pour les cinéastes qui permettra au Burkina Faso de présenter des films de très belle qualité au FESPACO de 2019.

«Nous avons aussi continué le travail  de classification des éléments du patrimoine que ce  soit le patrimoine matériel, le patrimoine  immatériel comme l’obtention de l’inscription du Parc W au patrimoine mondial de l’UNESCO, tout  comme désormais les  ruines de Loropéni», a-t-il laissé entendre.

«Je voudrais solliciter toutes les structures du ministère à accorder une importance préférentielle à la mise en œuvre des activités qui seront retenues dans le programme d’activités 2019 et minimiser autant que faire se peut les activités hors programme», a-t-il interpellé.

Agence d’information du  Burkina

KZ/ata/ak

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here