Bam : Deux associations s’unissent contre le travail des enfants déscolarisés sur les sites d’orpaillage

Kongoussi (AIB)-L’Association sous l’arbre providence partage et appui (ASAP) et l’Association solidarité pour le développement du Bam (ASDB) ont lancé le  25 janvier 2019, un projet de formation aux métiers au profit d’une trentaine d’enfants qui ont délaissé l’école pour  les sites d’orpaillages.

Ce sont au total 30 jeunes issus des communes de Tikaré, de Guibaré et de Rouko qui ont été retenus pour cette phase pilote de lancement du projet de formation aux métiers de la menuiserie, de l’entretien pompes manuelles et de l’entretien des équipements solaires.

L’activité a eu lieu le 25 janvier 2019 en présence du préfet de département François Lessogo, du premier adjoint au maire Ernest OUEDRAOGO, des cellules relais des 9 communes du Bam, du Zitenga Naaba Tigré chef du canton, de l’association Barrantin de Loagha et des responsables de l’ASAP.

Selon la présidente de l’association Clarisse Ouédraogo, le projet est une réponse aux préoccupations des responsables de l’ASDB qui ont mené des enquêtes sur tous les sites d’orpaillage de la province sur le travail des enfants déscolarisés.

«Après les enquêtes, nous nous sommes rendus compte que la situation était préoccupante parce que nombreux sont les enfants  ont abandonné les classes pour aller à la recherche de l’or avec toutes les conséquences qui en découlent. C’est pourquoi nous avons initié ce projet qui a bénéficié de l’accompagnement de notre partenaire ASAP».

La formation se déroulera à Tikaré de février à avril 2019. Pour faciliter les apprentissages, l’ASAP a offert du matériel à l’ASDB au profit de la structure chargée de la formation.

«Nous sommes contents d’accompagner l’ASDB parce que nous poursuivons les mêmes objectifs. Cette première phase concerne uniquement les garçons mais nous verrons d’ici là pour relancer une autre formation qui va prendre en compte les filles en s’étendant sur les autres communes de la province» a expliqué le président de l’ASAP Michel Lahaye.

Le Naaba Tigré qui est membre de l’ASDB a remercié les partenaires français de l’ASAP qui ont bien voulu accompagner le développement de son canton. Il a réaffirmé sa disponibilité à accompagner aussi les apprenants pour la réussite de leur formation.

Quant au préfet du département de Tikaré François Lessogo, il a félicité les deux associations pour avoir uni leurs efforts afin de lutter contre le travail des enfants dans les sites d’orpaillage au Bam.

Pour rappel, l’ASAP intervient à Tikaré dans le cadre de la coopération Seine Maritime et la province du Bam.

Agence d’information du Burkina

Asmado RABO

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here