Burkina Faso-Presse-Revue

Formation du gouvernement Dabiré1 et faits sociaux au menu de la presse burkinabè

Ouagadougou, 28 janv. (AIB) – Les quotidiens burkinabè, parvenus à l’AIB ce lundi matin, traitent de l’actualité marquée par des faits de société, sans oublier de revenir sur  la politique avec la formation du gouvernement du nouveau Premier ministre Christophe Marie Joseph Dabiré.

Le journal privé Le Quotidien arbore en première page : «Gouvernement Dabiré1 : Des Burkinabè apprécient», publiant les avis d’acteurs politiques et d’Organisations de la société civile (OSC).

Dans la même lancée, Le Pays, autre quotidien privé, balance à sa Une : «Formation du nouveau gouvernement : Syndicalistes, hommes politiques et OSC réagissent», proposant également un album photo (corrigé) des membres du nouveau gouvernement.

Pendant ce temps, L’express du Faso, quotidien privé imprimé à Bobo-Dioulasso, met en exergue le nouveau ministre d’Etat en charge de la Défense, Moumina Chériff SY, avec cette question : «L’homme pourra-t-il  enfin redonner espoir aux Burkinabè ?».

Pour sa part, le quotidien à capitaux publics Sidwaya affiche également «les avis des Burkinabè sur le nouveau gouvernement».

Le même journal publie «l’analyse du journaliste Moussa Sawadogo» à propos du «discours de la haine». Il s’agit d’une interview dans laquelle  ce spécialiste des questions du discours de haine s’arrête sur les tueries survenues à Yirgou, au Centre-nord du Burkina Faso, en début janvier 2019.

Dans sa rubrique ‘’Le voyageur de Guena’’, Le quotidien évoque la mort de 15 Burkinabè dans un accident de la circulation, survenue à Kaouara, au Nord de la Côte d’Ivoire.

L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, à travers un article intitulé «Circulation et stationnement à Ouaga : Béouindé (Armand, maire de Ouagadougou, Ndlr) en quête d’espace», revient sur l’atelier de lancement de l’étude d’élaboration d’un plan de circulation et de stationnement dans le centre-ville de Ouagadougou qui a ouvert ses portes le vendredi 25 décembre 2019 à l’Hôtel de ville de la capitale.

Agence d’information du Burkina

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here