Burkina- Collectivités – Développement

Développement local : Le président du Faso satisfait des réalisations du PNGT2

Ouagadougou, 28 jan 2018, (AIB)- Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a félicité lundi, le bon déroulement du deuxième programme national de gestion des terroirs(PNGT2) qui a impacté la vie de plus huit millions de Burkinabé avant sa clôture en décembre 2018.

Selon le Chef de l’Etat Roch Marc Christian Kaboré beaucoup d’infrastructures socio-économiques ont été réalisées par le PNGT2 pendant  quinze ans au Burkina Faso.

M.Kaboré s’est félicité du bon déroulement de ce projet qui s’est achevé en fin 2018 et a indiqué que  le programme impacté plus de huit millions de Burkinabé.

Le président du Faso s’exprimait lundi à Ouagadougou, à l’occasion d’un colloque national sur la capitalisation des résultats du PNGT2.

«Beaucoup  de projets ont été soutenus grâce aux PNGT2  et l’ensemble des moyens mis s’élèvent à plus  cent(100) milliards de Francs CFA ont permis de booster le développement dans les communes  et dans les régions », a-t-il soutenu.

Il a expliqué que le programme a suscité beaucoup d’espoir  pour les populations  au regard des différentes infrastructures sanitaires,  scolaires et en en eau potable réalisées dans leur zone.

A écouter Roch Marc Christian Kaboré, après quinze ans de présence sur le terrain, son gouvernement doit tirer les enseignements positifs et négatifs  afin de corriger les insuffisances rencontrées  pour les années à venir.

D’après lui,  le programme a montré désormais la voie à suivre et il appartient aux collectivités locales d’assurer la maintien des infrastructures réalisés.

«C’est un bon exercice que nous avons développé depuis quinze ans et je pense qu’il doit se poursuivre parce-que les mentalités, c’est de long terme dans l’optique de booster le développement local », a- t-il affirmé.

Le chef de l’Etat a également précisé, que des discussions vont se poursuivre avec  la Banque mondiale et l’ensemble des partenaires techniques et financiers(PTF)  pour définir peut-être un autre PNGT3 ou bien un autre format d’appui aux  communes et aux régions.

A l’entendre, le projet a été très instructif pour le gouvernement au regard de la participation des  populations au développement car estime-t-il que le développement national doit être boosté par le développement communal et régional.

«Je remercie les partenaires  techniques et financiers  qui ont participé à  la réalisation du programme. », a-t-il poursuivi.

Selon le ministre des Ressources animales et halieutiques, Sommanogo Koutou, les deux jours d’échanges placés sous le thème «le PNGT2 : histoire, objectifs, axes d’invention et résultats et impacts», constitue un cadre de partage des réalisations du projet sur le terrain.

Pour M. Koutou , le deuxième programme national des terroirs a mis au profit des populations 18 250 microprojets villageois.

Le ministre en charge des ressources animales, a souligné que les différentes phases  du PNT2qui  allant de 2001 à 2007(1ere phase), de 2007 à 2013(2e phase) et de 2013 à 2018(3e phase)  ont permis de tester et valider la maitrise d’ouvrage, de soutenir les communes rurales et de renforcer leurs capacités.

Agence d’Information du Burkina

NO/ata

Photo : présidence du Faso

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here