Burkina Faso-Presse-Revue

Politique et culture au menu de la presse en ligne burkinabè

Ouagadougou, 26 janv. 2019 (AIB) – La presse en ligne du Burkina Faso visitée par l’AIB, ce samedi, traite de l’actualité culturelle marquée par la conférence de presse organisée, la veille, par le comité d’organisation du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO), sans oublier la politique avec la prise de service de certains nouveaux ministres.

«Ministère de la Sécurité : Ousséni Compaoré installé dans ses fonctions», titre Lefaso.net qui rapporte que nommé le 24 janvier 2019, le nouveau ministre de la Sécurité, Ousséni Compaoré, a officiellement pris fonction ce vendredi 25 janvier 2019 à Ouagadougou.

«En remplaçant Clément Sawadogo, le nouveau patron de la sécurité au Burkina Faso compte sur l’accompagnement de tous les acteurs pour réussir sa mission», souligne le confrère.

De son côté, Fasozine.com renseigne que le nouveau ministre d’Etat, ministre de la Défense nationale et des anciens combattants, Moumina Chériff Sy a été installé ce vendredi 25 janvier 2019 dans ses fonctions.

Le média en ligne qui cite une dépêche de l’Agence d’information du Burkina (AIB), précise que le nouveau ministre a indiqué que «l’armée burkinabè a des +ressources humaines de qualité+ pour +gagner la confiance des populations+, mises en mal par la multiplication des attaques terroristes».

Le même journal en ligne aborde la conférence de presse animée, hier vendredi par le comité d’organisation de la prochaine édition du FESPACO, titrant : «Fespaco 2019: 165 films en compétition dans 7 catégories».

A ce propos, Lefaso.net rappelle que la 26e édition du FESPACO qui aura lieu du 23 février au 2 mars 2019, ajoutant que 20 réalisateurs dont 4 femmes sont en lice pour la conquête du grand prix «l’Etalon Yenenga».

Parlant de FESPACO, Burkina24.com revient sur le déplacement effectué en Europe par une délégation avec à sa tête le ministre en charge de la Culture, Abdoul Karim Sango, à la rencontre des partenaires et des artistes de la diaspora.

«De Paris à Bruxelles, du 15 au 19 janvier 2019, la délégation a animé des conférences et a été reçue en audience », le relate le confrère, avant de faire remarquer que l’on a tiré un «bilan satisfaisant» pour cette mission.

Agence d’information du Burkina

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here