Burkina Faso-Presse-Revue

Le nouveau gouvernement à la Une des journaux burkinabè

Ouagadougou, 25 janv. 2019 (AIB) – Les journaux burkinabè présentent à leur une, ce vendredi, le gouvernement du nouveau Premier ministre Christophe Marie Joseph Dabiré, rendu public la veille.

Le quotidien privé Aujourd’hui au Faso présente le gouvernement Dabiré 1 en image, avant de parler de «remaniement de guerre».

Selon le journal, le remaniement ministériel intervenu, hier jeudi, se veut portant très significatif, même s’il est «moins radical comme de nombreux Burkinabè l’avaient souhaité au regard de la conjoncture nationale».

Pour sa part, le quotidien privé Le Quotidien, fait remarquer que dans le gouvernement Dabiré 1, l’on enregistre «9 exclus et 8 entrant».

Le journal rapporte que le Premier ministre, Christophe Marie Joseph Dabiré, installé dans la matinée du jeudi 24 janvier 2019, ainsi que son gouvernement, ont eu une prise de contact avec le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré en fin de soirée.

Dans le choix des images des ministres à sa une, Le Pays, autre quotidien privé, met en exergue les nouveaux entrants dans l’exécutif burkinabè.

Ainsi l’on aperçoit les photos des nouveaux ministres comme, entre autres,  Moumina Chériff Sy (Défense), Ousséni Compaoré (Sécurité), Lassané Kaboré (Finances), Madiara Sagnon/Tou (Déléguée, chargée de Décentralisation et Cohésion sociale), Maminata Ouattara/Ouattara (Droits humains).

Quant au quotidien national Sidwaya, il barre à sa une : «Gouvernement Christophe Dabiré : Des innovations pour parer aux grands défis de l’heure».

L’Observateur Paalga, le plus anciens des quotidiens privés du Burkina Faso, titre : «Composition nouveau gouvernement : Chacun y va de son commentaire», publiant un micro-trottoir dans lequel des citoyens donnent leurs sentiments  sur nouveau gouvernement.

Evoquant la nomination de Moumina Cheriff Sy et de Ousséni Compaoré, respectivement à la Défense et à la Sécurité, le bimensuel L’Evènement estime qu’il s’agit de «deux sécurocrates pour traquer l’hydre terroriste».

A son tour, L’Observateur Paalga, dans son ‘’Regard sur l’actualité’’ renchérit quand il mentionne «un chériff et un gendarme de faction contre le terrorisme».

Agence d’information du Burkina

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here