Burkinabè-Presse-Revue

Crise dans l’éducation et procès du putsch manqué, à la une des quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 24 janv. 2019 (AIB) – Les quotidiens burkinabè dans leurs différentes livraisons de ce jeudi abordent l’actualité nationale marquée par le procès du putsch manqué de septembre 2015, sans oublier la crise dans le système éducatif au Burkina Faso.

«Suspension des évaluations dans les établissements publics : Manifestation de colère des élèves de Ouaga», affiche, en première page, le journal privé Le Quotidien.

Pour sa part, le quotidien à capitaux publics Sidwaya arbore : «Crise dans l’éducation : A l’Est, les élèves jouent les médiateurs», rapportant que des délégués des élèves des différents établissements d’enseignement secondaire, public et privé, ont organisé, hier mercredi à Fada N’Gourma (capitale de la région de l’Est), une rencontre d’échanges sur le bras de fer qui oppose le syndicat de l’éducation au gouvernement.

A en croire le confrère, ce conclave a rassemblé  parents d’élèves, syndicats, autorités administratives, coutumières et religieuses.

Le même journal aborde le procès du putsch manqué de septembre 2015, informant qu’à son deuxième jour d’audition complémentaire, hier mercredi au tribunal militaire de Ouagadougou, «le sergent-chef Roger Koussoubé a révélé que l’adjudant Jean Florent Nion a un goût immodéré».

Evoquant le procès du coup d’Etat manqué, le journal Le Pays fait remarquer que «des auditions complémentaires qui virent aux règlements de compte entre co-accusés».

De son côté, L’Observateur Paalga,  le plus ancien des quotidiens privés titre : «Koussoubè charge Nion : La défense se lézarde», relatant que le sergent-chef Koussoubé ne s’est pas contenté de maintenir ses déclarations, «il a surtout chargé des coaccusés, particulièrement l’adjudant Jean Florent Nion».

Selon le journal, cette stratégie de défense a visiblement divisé les avocats de la défense, chacun voulant sauver la tête de son client.

Agence d’information du Burkina

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here