Burkina Faso-Education-Association

Burkina : une association demande la suppression des cotisations APE

Ouagadougou, 22 janv.2019(AIB)-La Fédération estudiantine et scolaire pour l’intégrité au Burkina Faso (FESCIBF) a demandé mardi, la suppression  des cotisations  au budget des Association des parents d’élèves (APE), au nom de la gratuité de l’éducation jusqu’à 16 ans.

Le secrétaire général national de la Fédération estudiantine et scolaire pour l’intégrité au Burkina Faso (FESCIBF), Augustin Pallo Dapougdi s’est indigné mardi parce que selon lui, les APE demandent chaque année à chaque élève,  une somme allant de 5 000 FCFA à 20 000 FCFA et ceux qui sont incapables de payer ces frais sont souvent expulsés.

«Nous ne sommes pas contre les APE. Nous sommes contre la cotisation faite sur le dos des élèves car cette association par exemple au  Lycée Zinda n’a jamais construit un bâtiment, ni un mur, ni confectionner des tableaux  au  nom des élèves», a-t-il souligné.

M. Dapougdi a rappelé que selon la Constitution, l’école est obligatoire et gratuite pour tous les enfants de 0 à 16.

«L’Etat doit avoir les moyens pour financer la construction des écoles et ce n’est pas à une association qui doit imposer la cotisation de sommes colossales et qui n’a pas même de résultat», s’est-il plaint.

La Fédération estudiantine et scolaire pour l’intégrité au Burkina Faso (FESCIBF) a aussi dénoncé le chevauchement des années universitaires, depuis l’instauration du système Licence-Master-Doctorat (LMD).

Elle a enfin invité le gouvernement à se plancher sur la plateforme revendicative des enseignants qui ont cessé les évaluations depuis début décembre.

Agence d’Information du Burkina

kz/ata

Photo d’archive: aouaga.com

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here