Burkina : Les ânes rongés par «la Gourme», la vigilance sollicitée

Ouagadougou, 22 janv. 2019 (AIB)-Le ministère burkinabè en charge des Ressources animales invite les propriétaires d’ânes et de chevaux à maintenir la vigilance, à cause d’un agent pathogène appelé «Gourme», qui infecte les équidés depuis plusieurs semaines.

«Le ministère des Ressources animales et halieutiques informe le public burkinabè que depuis quelques semaines, la population asine fait face à une maladie qui touche les voies respiratoires supérieures des équidés (ânes et chevaux) de tout âge, entrainant de fortes morbidités», lit-on dans un communiqué publié mardi sur la page Facebook de l’institution.

La même source précise que «les tests d’analyse au Laboratoire national d’élevage, ont permis d’isoler l’agent pathogène de la maladie qui s’appelle « Gourme».

Selon le ministère, les mesures prises ont déjà produit des «résultats très encourageants».

Toutefois, le département appelle les propriétaires des équipés à la vigilance et à signaler les cas suspects.

L’institution les invite aussi à éviter tout regroupement d’ânes et de chevaux, à ne pas introduire de nouveaux animaux sans la mise en quarantaine de 2 à 3 semaines et à appliquer les mesures d’hygiènes dans les locaux et lors du traitement des animaux.

En août 2016, le gouvernement burkinabè avait pris un décret interdisant l’exportation d’ânes, de chevaux et de chameaux, afin de contrer leur exportation massive vers l’Asie.

Agence d’Information du Burkina

ata/ak

Photo d’illustration : ministère des Ressources halieutiques

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here