Le Burkina Faso condamne l’assassinat du Canadien Kirk Woodman

 

Ouagadougou, 17 janv. 2018 (AIB)-Le Burkina Faso a condamné jeudi «le lâche assassinat», orchestré contre le Canadien Kirk Woodman par des terroristes dans le nord du pays.

 

«Le Gouvernement du Burkina condamne avec la dernière énergie ce lâche assassinat et rassure qu’une enquête est ouverte et toutes les mesures seront prises pour retrouver et punir les coupables», a écrit Alpha Barry dans un communiqué publié par le Service d’information du gouvernement.

 

Le chef de la diplomatie burkinabè faisait cas de l’enlèvement dans la nuit du 15 au 16 janvier 2018 du Canadien Kirk Woodman à Mansila (Yagha, Nord), suivi de la découverte de sa dépouille criblée de balles, quelques heures plus tard, dans la province voisine de l’Oudalan.

 

  1. Woodman était le directeur adjoint de la société de prospection minière Productive Discovery.

 

Le ministre Barry a assuré «qu’une enquête est ouverte et toutes les mesures seront prises pour retrouver et punir les coupables».

 

Il y a quelques jours, un couple canado-italien a disparu, alors qu’ils avaient quitté Bobo-Dioulasso (Ouest) pour le Togo.

 

Le Burkina Faso essuie depuis avril 2015 des meurtrières attaques terroristes, obligeant le président du Faso Roch Kaboré a décrété en décembre 2018, l’Etat d’urgence dans six des treize régions du pays.

Agence d’Information du Burkina

ata/ak

Photo : radio Canada

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here