Burkina- Economie- Investissement

Le Burkina veut améliorer la qualité de son climat d’affaire

Ouagadougou, 15 janv. 2019 (AIB)- Le comité de pilotage du suivi de l’amélioration du climat des affaires s’est réuni  mardi soir autour du Premier ministre Paul Kaba Thiéba pour faire le point sur l’ensemble des reformes afin de favoriser le climat d’affaires.

Selon le «doing business» 2018, le Burkina est classé 148e sur 190 pays, un recul de deux places par rapport à 2017.

Pour le ministre du commerce Arouna Kaboré, le comité de pilotage qui est à sa quatrième session s’est réuni autour du Premier ministre Pau Kaba Thiéba pour  adopter le plan final triennal 2019-2021 sur l’ensemble des reformes pour faciliter le climat des affaires au Burkina Faso.

«Cette réunion a permis de passer en revue l’ensemble des questions soulevées en 2018, de voir comment elles ont été traitées, quels sont les points à améliorer pour faire du pays une plaque tournante en affaire» a dit le ministre du commerce.

A l’entendre parler, le Burkina Faso est un pays qui a amélioré son dispositif en facilitation d’affaire car, le pays a fait suffisamment de reformes afin d’avoir une matrice de 8 points.

Selon lui, le comité de pilotage se réunira désormais chaque mois au lieu de trois, afin de réévaluer et accélérer les réformes et en communicant énormément avec les contributeurs notamment  la Banque mondiale pour qu’ils notent clairement  les reformes.

Le climat des acteurs qui est à sa quatrième session est un dispositif institutionnel de pilotage et de suivi. Il est composé du comité technique, du secrétariat technique et des sous-comités techniques qui suivront la mise en œuvre de ces réformes.

Agence d’Information du Burkina

ls/wis/ata

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here